Aller au contenu principal
Le Lausanne Sports sera très fort financièrement. © Keystone

Ineos et le Lausanne-Sports, des ambitions malgré la chute sportive

Installé à Rolle, le groupe anglais Ineos, spécialisé dans  l’industrie chimique et pétrochimique, n’est pas connu pour faire dans la dentelle. On imagine alors l’humeur de ses dirigeants en Suisse lors de la relégation en Challenge League du club de football Lausanne-Sport, qu’ils viennent à peine d’acquérir. Des ambitions affichées pour un fiasco néanmoins assumé. Car les propriétaires ne vont pas bouder le club pour autant, bien au contraire. D’ailleurs c’est Bob Ratcliffe, le frère du richissime fondateur Jim Ratcliffe, qui officie en tant que manager du club.

Après avoir investi près de 20 millions de francs, ils veulent faire fructifier leur argent en visant une remontée «immédiate» dans l’élite du football suisse, beaucoup plus rémunérateur. Mais quel sera le budget pour remonter à coup (presque) sûr? Le club de Neuchâtel Xamax a dépensé pour sa part 4 millions de francs pour réussir la promotion. Ineos ne nous a pas répondu sur cette question mais une chose est sûre, le montant sera bien au-delà de cette somme. Les futurs adversaires, dont fera partie le Servette FC de Genève, peuvent trembler.