Aller au contenu principal
Un véhicule à propulsion électrique équipé de diverses structures interchangeables. © DR

Vision pour la ville du futur

Vision Urbanetic, développée par Mercedes-Benz Vans, annule la distinction entre transports de personnes et de marchandises.

Les constructeurs d’utilitaires ne sont plus aujourd’hui de simples fournisseurs de véhicules de transport. Ils se penchent également sur des solutions de trafic innovantes. La question qui figure au premier plan: comment des villes et agglomérations qui ne cessent de s’étendre pourront-elles à l’avenir être approvisionnées et les transports en commun y être intégrés?

«Nous comprenons la mobilité comme un réseau organique ou comme un métabolisme efficace qui maintient la ville en mouvement et permet une qualité de vie élevée. Les véhicules y deviennent une plateforme de fonctions intelligentes.» C’est ainsi que Volker Mornhinweg, patron de Mercedes-Benz Vans, décrit la Vision Urbanetic développée par le groupe. Le constructeur entend ainsi aller au-delà du débat actuel sur les véhicules autonomes. Vision Urbanetic supprime dès lors la distinction entre transport de personnes et transport de marchandises et entend assurer le transport efficace et durable des personnes comme des marchandises en fonction des besoins.

Pour ce faire, il s’agit de tenir compte, sur un mode innovant, des besoins des villes, des entreprises de toute nature, des habitants et des voyageurs. Le concept se fonde sur un châssis à conduite autonome, propulsé à l’électricité, capable d’accueillir des superstructures interchangeables pour le transport de personnes ou alors de marchandises. Jusqu’à douze personnes peuvent être ainsi transportées en mode covoiturage. Quant au module cargo, il permet le transport de dix palettes Epal.

Gestion intelligente du trafic

Un espace de chargement de 3 m 70 a été réalisé sur une longueur de véhicule de 5 m 14. Le concept intègre en outre une infrastructure IT qui analyse l’offre et la demande en temps réel dans un secteur prédéfini. Il en résulte une flotte de véhicules autonomes dont les trajets sont programmés de façon efficace et souple selon la demande de transport effective. Grâce à une interconnexion totale, à l’évaluation d’informations locales (manifestations, concerts, par exemple) et à un pilotage intelligent, le système analyse non seulement les besoins actuels mais il apprend également au fur et à mesure. Il est ainsi en mesure d’anticiper des besoins futurs et d’y réagir. Les processus peuvent ainsi être optimisés, les temps d’attente et de livraison abrégés et les embouteillages évités.

Le système reconnaît ainsi, par le biais du Vehicle Control Center (une centrale de pilotage qui collecte et analyse les besoins), les groupes de personnes d’une certaine dimension dans un secteur donné. Il peut y envoyer des véhicules qui répondent rapidement à la demande croissante. Le système réagit avec souplesse et sans trajets ni horaires fixes.

Haut degré de flexibilité

Pour atteindre ce degré de flexibilité, le véhicule est équipé suivant sa mission de diverses superstructures interchangeables. Le véhicule de covoiturage avec superstructure pour passagers offre, on l’a dit, jusqu’à douze places. Le changement de module se fait automatiquement ou manuellement. Dans le premier cas, il ne lui faut que quelques minutes. Il se pose sur un châssis à conduite autonome pourvu de toutes les fonctions nécessaires, si bien que, même sans superstructure, il peut rallier sa mission suivante. La sécurité est assurée par des composants redondants pour toutes les fonctions importantes telles que piloter, freiner ou accélérer.

Le module cargo sert de transporteur de marchandises classique. Grâce à un plancher de chargement amovible, il peut être divisé en deux niveaux et transporter jusqu’à dix palettes Epal. Le volume de chargement est de l’ordre de 10 m3. Le véhicule peut aussi être équipé de systèmes de chargement entièrement automatiques et servir de station de livraison mobile de paquets sur le dernier kilomètre. Enfin, d’autres possibilités de missions sont encore envisageables, le concept pouvant être complété par les modules les plus divers.

Lire aussi:

E-volution dans les poids lourds

- Silencieux et propres en ville

- Alternatives au diesel