Des contraintes de production fortes

En 2016, la décision est prise. Changer d’ERP pour répondre à ses particularités de production est devenu indispensable pour Swiza. « Nous gérons beaucoup de composants avec 9 niveaux de nomenclatures. Jusqu’en 2016, nous travaillions avec un ERP, orienté négoce qui ne gérait que 2 niveaux de nomenclature. Il ne répondait donc plus à nos besoins de production, ni de croissance. Après une pré sélection de 3 outils, notre choix s’est vite arrêté sur l’ERP de ProConcept » précise Thierry Siebenborn.

Une décision qui s’explique pour 3 grandes raisons. La première, et principale, est le potentiel fonctionnel qu’offre le module production de l’ERP ProConcept, la seconde est la pérennité et la notoriété dont bénéficie ProConcept sur le marché suisse, et la dernière concerne l’aspect relationnel qui a toujours existé entre les équipes Swiza et celles de ProConcept.

L’ERP ProConcept, l’ERP caméléon

Le déploiement de l’ERP respecte le planning initial et les utilisateurs prennent l’outil en main rapidement. « Nous avions réalisé des procédures d’utilisation de l’outil. Mais son intuitivité fait qu’il est très vite rentré dans le quotidien des utilisateurs. Pour moi, ProConcept est un « ERP caméléon », c’est-à-dire qu’il est capable de s’adapter parfaitement à nos besoins et de nous accompagner dans la gestion de nos priorités. » Thierry Siebenborn nous illustre ses propos par des exemples concrets, déployés chez Swiza au niveau de la production et : « Nous avons été capables de mettre en place un module Make or buy pour définir les stratégies de production ou d’achats de pièces. Dans le cadre de la production, cela nous a permis d’améliorer nos files d’attentes sur les équipements, voir même d’envisager l’acquisition de nouveaux outils de production. Le module de production est un réel point fort, un outil qui tient vraiment debout. Autre fonctionnalité qui fait la différence de l’ERP ProConcept, c’est le calcul des besoins. Sa robustesse, avec la restitution des ordres multi-niveaux, ne nous a jamais pris en défaut après plusieurs années d’utilisation. Enfin, la traçabilité amont / aval au niveau des flux documentaires et de la caractérisation nous permet d’avoir un excellent suivi, avec des numéros de série des produits. Ce sont 3 fonctionnalités remarquables de ProConcept pour Swiza. »

Accompagner Swiza dans sa croissance

ProConcept a permis d’accompagner Swiza dans sa croissance et son évolution : « Au départ, nous gérions 4 à 5 projets majeurs par an. Aujourd’hui, on tourne avec 10-12 projets pour, à terme, en intégrer encore plus. L’ERP ProConcept nous a accompagné dans notre progression, aussi bien en termes de volumétrie que de complexité des données à gérer. Ce qui est significatif à mon sens, c’est que nous avons pu gérer cette croissance avec un effectif constant d’un point de vue administratif. » précise Thierry Siebenborn
2021 fut l’occasion pour Swiza de migrer sur la dernière version majeure de l’ERP. Les évolutions technologiques de cette version ont permis une amélioration des temps de réponse. Le CRM, qui s’est profondément enrichi, sera déployé d’ici la fin de l’année. Enfin, l’application web disponible dans cette version 11.3 offre la possibilité aux équipes nomades de Swiza une connexion à distance, en toute simplicité.
Mais les évolutions ne s’arrêtent pas là : « Nous avons encore plusieurs projets liés à ProConcept dans les mois à venir, avec notamment la mise en place de la comptabilité analytique et du reporting automatique ou encore le passage en multi-société » complète Thierry Siebenborn

Construire une relation de confiance

« Dans le déploiement d’un ERP, il y a bien sûr l’outil mais pas uniquement. La proximité dans la gestion avec les équipes commerciales et les consultants a créé une vraie relation de travail et d’échanges, en bonne intelligence. C’est notable pour être souligner car aujourd’hui, ce n’est pas si répandu que cela. Nous ne sommes pas toujours d’accord, mais nous savons trouver des compromis, ce qui explique que nous avons su construire un partenariat qui s’inscrit dans la durée et qui va faire des “petits”. » conclut Thierry Siebenborn
 

 

En savoir plus