Aller au contenu principal

"Avec mes soeurs, c'est puissance 4!"

Cyrille Polla, directrice marketing et communication de Forever Institut et Forever Boutique

Un de vos meilleurs souvenirs professionnels?
L’année passée. Créer la campagne de crowdfunding avec mes trois sœurs, Ada, Rachel et Roxane, pour financer notre premier projet en commun: Forever Boutique. Toute la réflexion, le travail et l’enthousiasme que nous avons fournis pour réussir ce challenge nous ont rapprochées davantage et a confirmé la force que nous déployons lorsque nous sommes unies «puissance 4».

Quel autre métier auriez-vous voulu exercer?
J’aime la contemplation, l’amour, l’espace de création, la douce folie… J’aime aussi ne rien faire, simplement être. J’aurais aimé être une muse pour un grand artiste.

Le talent que vous rêveriez davoir?
Celui de l’acteur qui ne s’efface pas devant les caméras, dont la voix porte une richesse d’émotions et d’expressions, même devant un jury, une foule ou un public exigeant.

Un trait de caractère qui vous séduit?
Je suis séduite par l’humour et le charisme empreint d’humilité.

Quelle est votre plus grande erreur?
Ne pas avoir su tisser plus de liens avec les autres, ne pas avoir su vaincre ma timidité durant mes années d’études, ne pas avoir su garder le contact avec mes anciens camarades de classe et d’université.

Le meilleur conseil que vous avez reçu?
J’ai reçu tant de bons conseils durant une semaine de cours à l’INSEAD sur le thème de l’entreprise familiale! Le meilleur: «Définissez et partagez vos valeurs, elles forment l’ADN de votre famille et la culture de votre entreprise.»

Le meilleur endroit du monde?
L’institut Forever. Ce lieu a une âme, un cœur, une famille. Il est lumineux, hors du temps, habité par l’art et la beauté. C’est le fruit du travail d’une vie, d’un projet généreux et ambitieux que je partage au quotidien avec mon père et mes sœurs. Ma seconde maison.

Votre plus dure école de la vie?
Depuis mon adolescence, j’ai travaillé dur à l’école et j’ai obtenu les meilleures notes de ma volée au baccalauréat. Je fus immédiatement acceptée à Cambridge, une université prestigieuse et compétitive. Je m’y suis retrouvée démunie, perdue. J’ignorais tant de choses sur la vie et sur moi-même! J’ai compris au fil de ces quatre années extrêmement difficiles que la force académique n’est pas seule source de succès. Un individu se construit au travers de ses expériences, aussi bien dans ses échecs que ses réussites.

Votre plus grande extravagance?
Organiser régulièrement, une fois par an, des séances photo professionnelles pour les quatre sœurs Polla. Nous y consacrons généralement une journée entière, et on se fait plaisir dans le choix des lieux, des mises en scène, des tenues, des thèmes… Je pense que c’est un cadeau que l’on s’offre pour la vie.

Votre plus grand rêve?
Écrire les paroles d’une chanson pour un compositeur que j’admire et en faire un succès phénoménal.

Qui ou quoi aimeriez-vous être le temps dune journée?
Il existe des hommes sages qui vivent en pleine conscience et arrivent, par la méditation, à s’unir au grand Tout. Dans une forêt, ils deviennent arbre. Je souhaiterais vivre cette expérience hors de la notion du temps.

Quel titre mettriez-vous sur votre portrait?
Poète rigolote. Docile et sauvage. Aura bientôt son permis de conduire.

La personnalité avec qui vous aimeriez dîner?
Serge Gainsbourg. Je me délecterais de son côté provoc et de sa beauté déraisonnable. Il me sortirait certainement de ma zone de confort, mais je le quitterais me sentant assurément transformée.