Aller au contenu principal
ProNet à Genève vient de s’allier avec la société d’investissement Decalia Capital. Toute la Suisse romande est visée. © DR

Grands mouvements dans le nettoyage industriel romand

ProNet Services se rapproche de l’entreprise Ferreira Nettoyages à Fribourg. Le groupe qui emploie 420 personnes veut accélérer sa croissance pour tripler de taille en cinq ans. D’autres achats par des sociétés de la branche sont à prévoir.

Une grande majorité des PME romandes travaillent avec des sociétés de nettoyage industriel, un marché qui reste encore très fragmenté. Rien que dans le canton de Genève, on compte en effet plus de 400 sociétés de toute taille dédiées à cette activité. PME Magazine a appris que l’un des leaders du marché, le genevois ProNet Services, qui se situe dans le top ten romand de la branche avec 420 collaborateurs, vient de franchir un pas de géant en ouvrant son actionnariat à la puissante société d’investissement basée à Genève, Decalia Capital.

Un mouvement très important car il ouvre certainement le bal de la consolidation dans une branche en effervescence. Bal qui avait commencé en mai dernier par l’acquisition de la genevoise Priora FM par le groupe français Engie.
Le fondateur et actionnaire de ProNet Services, Laurent Misbach, nous a reçus dans ses locaux de la zone industrielle de la Pallanterie.

«Je suis très enthousiaste de travailler avec Decalia Capital qui va m’accompagner dans la croissance de la société. Nous avons des valeurs et objectifs communs. Nous voulons participer à la consolidation du marché comme élément fédérateur local et non comme cible. Pour ce faire, une taille critique et une présence globale, en tout cas en Suisse romande, est nécessaire. Notre objectif de tripler la taille de ProNet Services en cinq ans est ambitieux mais réaliste et passera aussi par d’autres rapprochements en Suisse.»

De fait, ProNet Services vient de reprendre l’entreprise fribourgeoise Ferreira et va accélérer sa croissance. Présente à Genève, Nyon, Villars-Sainte-Croix et Fribourg, elle vise Berne, Yverdon ou encore Neuchâtel. Les grands groupes concurrents (TopNet, Dosim, etc.) devraient aussi bouger. A suivre de très près…