Aller au contenu principal

Afterwork

Rien ne prédestinait Rexhep Rexhepi, né au Kosovo, à ce destin. Son premier stage chez Chopard fut un fiasco. Mais il a tenu bon et travaillé sans relâche, jusqu’à ce que Patek Philippe et F.P.Journe lui ouvrent leurs portes. © F.Merz/Lundi 13
Dans les coulisses du luxe

«La montre est une aventure humaine»

Avec Akrivia, Rexhep Rexhepi permet à la montre d’exception de renaître au cœur de Genève. Le jeune horloger de 32 ans, qui a construit pas à pas un atelier qui attire les plus grands collectionneurs de la planète, s’est allié à l’artisan boîtier de haut vol Jean-Pierre Hagmann. Rencontre. Stéphane Gachet le Lire