Aller au contenu principal
Franck Rouiller, Lucien Manueddu et Florian Voumard, les concepteurs de BoxUp. © DR

La bonne idée de BoxUp: installer des casiers connectés sur les sites sportifs

Le projet est initié par trois anciens étudiants du master Innokick.

Au printemps prochain, les habitants d’Yverdon auront peut-être la surprise de découvrir un étrange objet en se promenant dans le parc des Rives. Il s’agira du premier prototype de BoxUp, un projet de casiers partagés et connectés, initié par trois anciens étudiants du master Innokick de la HES-SO. «L’idée de donner accès à des activités sans avoir à transporter du matériel encombrant ou coûteux nous est venue lors d’un voyage d’études à Shanghai, dont le but était d’identifier un concept digital innovant et de le transposer sur le marché helvétique», raconte Frank Rouiller.

Fan de basket, le jeune économiste et ses deux acolytes – Florian Voumard, designer industriel, et Lucien Manueddu, ingénieur en techniques automobiles, – développent une application mobile connectée à des casiers permettant de ranger aussi bien des affaires de sport (ballon, raquette, paddle, etc.) que des jeux de société. Leur principale cible: les sites extérieurs de sports et de loisirs appartenant aux villes et aux communes. Un concept qui a séduit la Fondation Gebert Rüf puisque BoxUp a obtenu un financement de 150 000 francs en mai dernier.

Phase pilote en 2019
De quoi permettre à la start-up en devenir, qui a intégré le pré-incubateur Starmac de la HEIG-VD, de peaufiner son application, notamment en matière de sécurité des solutions de paiement, et les casiers, de différentes tailles, que BoxUp entend produire entièrement en Suisse romande. «Si la phase pilote de 2019 se passe comme prévu, nous visons l’implémentation d’une centaine de casiers les prochaines années. Cela permettra aux utilisateurs d’accéder à l’ensemble des casiers répartis dans toute la Suisse via une seule application mobile», conclut Frank Rouiller.