Aller au contenu principal
Le site Watchdreamer s’inspire du leasing dans l’automobile. © istockphoto

Watchdreamer lance un site de vente de montres de luxe à crédit

La plateforme née en novembre 2018 propose un concept inédit en Suisse. 

«La conception du luxe s’est radicalement modifiée au fil des ans.» C’est fort de ce constat que Nicolas Hildenbrand, passionné d’horlogerie, a eu l’idée de fonder Watchdreamer. La plateforme, lancée début novembre, propose un concept encore inédit en Suisse: la vente de montres de luxe à crédit. «Je me suis inspiré du secteur automobile, où plus de 75% des voitures sont achetées en leasing en Suisse», explique le Lausannois, qui a travaillé auparavant dans le courtage immobilier et le négoce des matières premières.

Sur le site watchdreamer.com, près d’un millier de montres – 85% neuves et 15% d’occasion –, de toutes marques (Rolex, Breitling, Hublot, Patek Philippe, etc.) et dont les prix vont de 1500 francs à plusieurs dizaines de milliers de francs, peuvent être acquises à crédit à partir d’un montant de 3300 francs. «Nous entendons attirer un nouveau segment de clientèle qui peut s’offrir ainsi la montre de ses rêves. Car de nos jours, qui peut sortir 5000 ou 15 000 francs d’un coup? Pas grand monde», ajoute Nicolas Hildenbrand. Concrètement, la demande de crédit s’effectue via un formulaire à remplir en ligne. Réponse dans les 24 à 48 heures. Watchdreamer, qui travaille avec les détaillants, collabore avec Creditum. Ses taux d’intérêt du crédit varient de 4,5% à 9,8%. La start-up emploie 4 personnes et ambitionne de vendre près de 700 montres par an.