Aller au contenu principal
Andreas Schollin-Borg (à g.) et Eric Laudet ont lancé la plateforme Batmaid en 2014. © ©Stéphanie Liphardt

Batmaid s'attaque aux nettoyages dans les PME

Andreas Schollin-Borg lâche la direction de Gotham pour se consacrer entièrement à sa première société, qui ambitionne de devenir la plateforme numéro 1 des services autour de la maison et de l'immobilier. 

Début février, Andreas Schollin-Borg annonçait quitter sa fonction de CEO des espaces de coworking Gotham. L'une des raisons ayant motivé cette décision s'appelle Batmaid, la plateforme de nettoyages à domicile que le trentenaire a cofondé en 2014 avec Eric Laudet. Avec quelque 50 collaborateurs dans les bureaux, plus de 1200 femmes et hommes de ménages (appelés les Batmaids) et une présence des deux côtés de la Sarine, la start-up lausannoise, qui ne communique pas son chiffre d'affaires, se targue d'être le leader dans la branche des nettoyages chez les particuliers.

Or, les ambitions de Batmaid ne s'arrêtent pas là, raison pour laquelle Andreas Schollin-Borg se consacre désormais entièrement à l'expansion de son premier bébé. "Notre ambition, c'est de devenir le numéro 1 en Suisse des services à domicile et de bureau, explique-t-il. Services de ménage, montage de meubles, installation de cadres ou changement d'un ampoule, nous souhaitons couvrir les besoins de la vie quotidienne." A plus long terme, d'autres prestations, comme le baby-sitting, le dog-sitting, la plomberie, le sanitaire ou l'électricité devraient étoffer l'offre de Batmaid. 

Pour cet entrepreneur-né - il a de qui tenir puisque que sa famille, du côté maternel, a fondé le groupe électroménager suédois Electrolux et, du côté paternel, la verrerie de Monthey -, deux axes stratégiques sont prioritaires cette année: le B2B et le offline. "Les petites et moyennes entreprises seront un nouveau marché pour nous. Elles constitueront une nouvelle source de revenus importants étant donné qu'une PME nécessite beaucoup plus d'heures de nettoyage régulier qu'un particulier."

Une boutique à Lausanne en septembre

Face à la forte concurrence dans la branche du nettoyage - plus de 3000 agences -, Batmaid compte faire la différence avec son savoir-faire digital et les conditions de travail de ses employés, tous déclarés (pour un tarif de 25 francs bruts de l'heure, contre 23 francs selon la CCT). Près d'un millier d'hommes et de femmes de ménages supplémentaires sont ainsi recherchés par la plateforme.

Et si le succès de la jeune pousse doit beaucoup à sa plateforme numérique, elle compte se lancer aussi dans le retail, avec comme objectif à terme un déploiement de boutiques dans chaque grande ville suisse. "La première ouvrira ses portes en septembre à Lausanne, confie Andreas Schollin-Borg. L'idée, c'est de développer des abonnements de ventes de produits de base pour l'habitat pour les particuliers." Mais tout comme le super-héros qui a inspiré le nom de sa société, l'homme préfère, pour l'heure, rester discret sur ce nouveau projet de commerce.