Aller au contenu principal
Roberto Schmidt, le ministre valaisan des Finances, veut promouvoir fiscalement les PME. © O.Maire/Keystone

Le Valais, nouvel eldorado des PME romandes

Le canton pourrait abaisser le taux d’imposition des PME de 12,6 à 11,9%. 

Avec 71,79% de votes positifs, les Valaisans ont plébiscité la Réforme fiscale et le financement de l’AVS (RFFA). Fort de ce succès, le ministre valaisan des Finances, Roberto Schmidt, compte bien surfer sur ce soutien populaire en soumettant avant l’été au Grand Conseil une proposition pour baisser le taux d’imposition des PME de 12,6 à 11,9%.
«Les PME représentent le pilier principal de l’économie valaisanne. Nous voulons bien les traiter», annonçait-il dans Le Nouvelliste au lendemain de la votation.

Si la proposition passe la rampe du parlement dès l’automne, le canton pourrait bénéficier du taux le plus bas de Suisse pour les PME dont les bénéfices ne dépassent pas les 250 000 francs. Cette baisse représentera un manque à gagner de 97,3 millions de francs pour les caisses publiques, cantonales et communales, mais ces pertes pourraient être épongées en cinq à sept ans. Parallèlement, l’impôt cantonal sur les outils de production pourrait aussi disparaître. Des réformes qui pourraient bien faire du Valais le nouvel eldorado des PME romandes.