Aller au contenu principal
Le groupe français Evaneos attaque un marché romand qui doit s’adapter. © DR

Les agences de voyages veulent survivre

Avec les marchés de niche, des agences peuvent survivre et même grandir dans un univers où les sites internet cartonnent. Voici des exemples romands.

C’est officiel, Evaneos, le leader européen du voyage sur mesure en ligne, s’attaque au marché suisse. Avec de fortes ambitions pour ses deux fondateurs, Eric La Bonnardière et Yvan Wibaux. Face à cette nouvelle, comment vont réagir les agences de voyages, qui ont passé des années très difficiles? En fait, le marché «local» a récemment déjà évolué vers des services très ciblés afin de trouver des activités de niche.

Créée en 2015 à Neuchâtel, Voile Evasion est un exemple emblématique de cette tendance. Cette agence de voyages spécialisée dans les vacances en voilier et catamaran affiche une belle croissance et est devenue en moins de cinq ans d’existence la plus grande agence spécialisée en Suisse romande. Depuis son lancement, près de 300 clients ont fait appel aux conseils de Voile Evasion pour organiser leurs vacances en mer.

Autre exemple de réussite sur un marché de niche, Luigi Cantamessa et Anna Inaudi ont misé sur des voyages en Ethiopie avec l’agence genevoise Géo-Découverte. Ils sont parmi les premiers Occidentaux à s’y être établis pour développer le tourisme, expliquent-ils dans 24 heures. Enfin, Tech Travel, un voyagiste indépendant basé depuis 1989 sur le site de l’EPFL, promeut pour sa part en ce moment l’Iran comme destination millénaire. On le voit, chacun cherche sa niche!

Inscription à notre Newsletter

The subscription service is currently unavailable. Please check again later.