Aller au contenu principal
La voiturette monoplace et électrique, en libre accès, va investir nos villes. © Enuu

La start-up biennoise Enuu passe la vitesse supérieure

Des véhicules électriques en libre accès, c’est le pari lancé l’an dernier par Enuu, une start-up biennoise. Après Bienne, elle vise les grandes villes suisses.

Après les vélos et les trottinettes en libre accès, c’est au tour des LEV (Light electric vehicle) de partir à la conquête des villes suisses. Ces voiturettes monoplaces sont proposées par la start-up biennoise Enuu. Testé avec succès à Bienne depuis un an, ce concept de partage de véhicules arrive désormais à Zurich avec 20 véhicules à disposition. Ces petites automobiles peuvent être conduites sans permis à condition d’avoir 18 ans révolus. Limitées à 30 km/h, elles disposent d’une autonomie de 50 km.

Grâce à leur petite taille, ces micro-voitures silencieuses et non polluantes peuvent rouler sur les pistes cyclables et stationner sur les parkings réservés aux deux-roues. Pour l’utilisateur, il suffit de télécharger l’application pour réserver le véhicule libre le plus proche. A la fin de son trajet, il dépose la voiturette n’importe où dans le périmètre d’utilisation défini. Nul besoin de recharger la voiture, l’équipe d’Enuu s’en charge. Les trois premières courses de 10 minutes sont gratuites. Ensuite, le tarif est fixé à 90 centimes pour débloquer le véhicule, puis de 20 centimes par minute.

Ces tarifs restent relativement bas, mais la start-up compte gagner de l’argent grâce à la publicité sur ses véhicules. «Le lancement d’Enuu à Zurich marque le début du déploiement de notre service dans plusieurs grandes villes suisses d’ici à la fin de l’année», assure Yoann Loetscher, cofondateur et Managing Partner. Soit Genève et Bâle, puis Berne, Saint-Gall et Winterthour en 2020. Ensuite, l’Europe figure au programme, notamment en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas ainsi que dans toutes les grandes villes touristiques du Vieux-Continent.