Aller au contenu principal
Saviva, la filiale de distribution de Migros, envoie ses camions dans toutes les régions depuis ses nouveaux centres romands. © Saviva

Migros fait trembler les distributeurs romands

La filiale du géant orange, Saviva, vient d’ouvrir trois centres de distribution d’aliments et de boissons à Genève, Ecublens et Martigny. Avec des prix préférentiels, elle concurrence fortement des dizaines de petites PME.

Le géant Migros commence à faire peur à de très nombreuses PME romandes et la colère gronde, pour l’instant en sourdine. Fort de sa puissance, et en recherche de diversification, le distributeur lance depuis quelques mois des nouveaux services tous azimuts (cliniques, services bancaires, appareils électroniques, etc.).

En Suisse romande, c’est le secteur de la distribution d’aliments et de boissons pour les restaurants et les professionnels du métier qui est attaqué cette année. A Genève, Migros a inauguré avant l’été un centre de distribution dans la zone industrielle de Satigny. L’entreprise Saviva, entité du groupe Migros, a en effet ouvert le premier de ses trois centres de distribution et de logistique régionaux de Suisse romande, les sites d’Ecublens (VD) et de Martigny ont ensuite aussi été inaugurés.

Saviva est un partenaire commercial majeur dans le secteur du libre-service et de la livraison en gros à domicile pour la gastronomie suisse, l’hôtellerie et les institutions suisses. La société emploie près de 850 collaborateurs. «Les trois sites offrent à Saviva des conditions idéales pour le renforcement de ses activités dans la région importante qu’est la Suisse romande. Les sites de Saviva deviennent ainsi la plaque tournante pour toutes les commandes, livraisons et demandes des clients», affirme le grand groupe, confirmant ses ambitions romandes.

Un distributeur indépendant, bien connu en Suisse romande et préférant ne pas être cité, se confie: «Migros place ses produits à des prix imbattables pour nous et le groupe profite aussi de son positionnement et de ses achats groupés pour bénéficier de rabais très importants chez les autres marques. Nous ne pouvons pas régater, cela devient très difficile de fidéliser les clients.» Un témoignage confirmé par d’autres distributeurs, tous désirant garder l’anonymat. Ils sont plusieurs dizaines en Suisse romande, la plupart actifs depuis des décennies et en famille. Jusqu’à quand?

Inscription à notre Newsletter

The subscription service is currently unavailable. Please check again later.