Aller au contenu principal
Verbier n’a plus le monopole des prix chers dans les stations alpines. © Alamy Stock Photo

Villars et Verbier sont détrônées par Val d’Isère

Les deux stations de ski suisses viennent de se voir détrônées par des concurrentes françaises.

C’est un petit monde qui s’écroule pour les professionnels de l’immobilier de montagne romand. Les stations de ski suisses Villars et Verbier viennent de se voir détrônées par des concurrentes françaises, selon la dernière étude de Naef Prestige Knight Frank dédiée aux propriétés de luxe des destinations alpines de ski.

Val d’Isère se hisse ainsi à la première place, ses prix de l’immobilier haut de gamme enregistrant une hausse de 2,9%. Pour mieux comprendre le processus de sélection de l’étude, l’indice suit l’évolution du prix d’un chalet de quatre chambres situé dans 18 stations des Alpes françaises et suisses. Les six premiers rangs sont  occupés cette année par des stations françaises, la plupart situées dans les Trois Vallées. Chamonix et Courchevel sont ainsi très bien classées. Pour Verbier (+1,5%) et Villars (+ 0,4%), la saison 2018/19 a été mitigée. Verbier a connu une forte activité commerciale, mais limitée à la fourchette de prix de 1 à 3 millions de francs.

Villars, sans doute la meilleure station suisse tout au long de l’année selon Naef Prestige Knight Frank, connaît une pause «après une forte croissance de 6% l’an dernier». L’étude conclut que dans le contexte des taux d’intérêt négatifs, les résidents ultra-fortunés ne considèrent plus la propriété comme un moyen de préserver leur patrimoine et de leur assurer potentiellement un rendement brut d’environ 2,5%.