Aller au contenu principal
Migros a pris des participations dans B-Sharpe, une fintech qui collaborera avec les changes Migros. © S. Di Nolfi/Keystone

Migros rachète des jeunes pousses à tout va

Les start-up romandes Bestsmile, B-Sharpe ou encore Smood ont vu Migros rentrer dans leur capital récemment. Le groupe n’en est qu’à ses débuts.

Il faudra désormais s’y faire, le géant Migros lorgne les pépites romandes. Le grand distributeur vient de prendre des participations coup sur coup dans deux sociétés romandes, très innovantes, Smood (le distributeur de repas à domicile) et B-Sharpe (une fintech qui collaborera avec les changes Migros). Et le mouvement ne devrait pas se tarir, bien au contraire. «L’innovation est dans l’ADN du groupe. Nous sommes une coopérative et l’utilisation du capital va dans les investissements. Nous nous devons de garder un œil sur les secteurs d’avenir», détaille le porte-parole romand Tristan Cerf.

Pour ce faire, Migros bénéfice de structures spécialisées à l’image de Sparrow Ventures (basée à Zurich et appartenant au groupe) qui sélectionne des sociétés intéressantes dans lesquelles investir. La start-up dentaire suisse Bestsmile vient d’ailleurs d’être soutenue par Sparrow Ventures. Bestsmile fait bouger le marché dentaire suisse depuis un an et demi et elle est en passe de devenir le premier point de contact pour les petites corrections dentaires. Le nouveau capital sera utilisé pour prolonger son expansion en Suisse.

En outre, le géant Migros soutient la Startup Academy et ses coachs à Bâle et investit dans des sociétés alimentaires par le biais de la M-Industrie, qui compte 32 entreprises hautement productives dans son giron. Plusieurs axes d’investissement qui vont faire parler d’eux.