Aller au contenu principal
Le géant horloger genevois propose des conditions hors norme à ses employés. De quoi faire des émules? © C.Widmer/Rolex

Rolex aurait offert une prime à tous ses employés

Totalement hermétique concernant ses chiffres internes, le prestigieux horloger aurait versé une prime ressemblant fort à un 14e salaire à tous ses employés en 2018 et 2019. Un cas unique qui fait rêver.

Cet horloger mondial si connu ne fait décidément rien comme tout le monde et c’est certainement mieux ainsi pour ses 6000 collaborateurs répartis sur quatre sites entre Genève et Bienne. Selon nos informations, le géant Rolex vient de verser en fin d’année 2019 une prime à tous ses employés en raison de résultats particulièrement excellents durant l’exercice écoulé. Il en serait de même pour les collaborateurs en situation de travail temporaire, au pro rata du nombre de mois de leurs missions.

De plusieurs milliers de francs, ce bonus a donc été versé en décembre et serait identique pour tous les collaborateurs. Fait très rare, voire unique selon un cadre travaillant pour Rolex depuis de très nombreuses années, cette prime aurait également été versée en 2018. Si le geste financier du groupe n’est pas nouveau, ce serait une des premières fois qu’il se réitère deux années consécutives. Questionnée à ce sujet, la porte-parole de l’horloger nous a répondu par un laconique: «Nous ne souhaitons pas faire de commentaire et vous remercions de votre compréhension.»

Impossible donc d’obtenir une confirmation officielle du beau geste de l’horloger. Mais les largesses de Rolex nous ont été étayées par plusieurs employés. Les cotisations de l’employeur à la LPP seraient ainsi «royales», tout comme, par exemple, la participation mensuelle jugée très «généreuse» aux coûts de l’assurance maladie privée des collaborateurs.

Voilà de quoi faire rêver les syndicats et les milliers de salariés d’autres groupes romands qui n’obtiennent aucun de ces privilèges auprès de leur employeur. Et si Rolex commençait enfin à faire des émules? Peu d’exemples récents le démontrent en Suisse hormis celui de l’hôtel Montana à Lucerne. Tous les collaborateurs ont reçu pour la première fois un 14e salaire mensuel. En 2019, l’hôtel a en effet réalisé un chiffre d’affaires record de 15 millions de francs.