En 2019, quelque 3000 magasins ont fermé leurs portes en Suisse. Les propriétaires de magasins estiment à 73% que le commerce en ligne en est le principal fautif, révèle un sondage de Localsearch (Swisscom Directories). Toutefois, peu d’entre eux envisagent de vendre leurs marchandises en ligne également. Ils ne sont que 23% à vendre leurs produits en magasin et sur leur propre site ou sur des plateformes d’e-commerce.

également interessant
 
 
 
 
 
 

La grande majorité (69%) ne mise que sur la vente physique. Les 8% restants ne sont présents que sur internet. Pour les commerçants qui n’écoulent leurs produits que hors ligne, ils sont 59% à ne rien vouloir savoir du shopping numérique, même pour l’avenir. Encore plus surprenant, nombreux sont les propriétaires à considérer que l’e-commerce menace le commerce de détail mais ne représente pas un concurrent sérieux pour leur propre activité, persuadés que leurs produits sont difficiles à vendre en ligne (40%) ou par peur de perdre le contact direct avec leurs clients (62%).

Un point de vue d’autant plus troublant que, selon l’Office fédéral de la statistique, les Suisses sont les plus grands consommateurs en ligne.