Aller au contenu principal
En difficulté depuis 2014, l’entreprise a fermé ses portes fin février. © DR

Blanchâtel met la clé sous la porte définitivement

La blanchisserie chaux-de-fonnière, en difficulté depuis 2014, a licencié ses 33 collaborateurs. 

La blanchisserie chaux-de-fonnière Blanchâtel, qui appartient à Elis Suisse, a définitivement fermé ses portes fin février, laissant 33 collaborateurs sans emploi. Ces derniers ont reçu leur lettre de licenciement pour fin mars. L’entreprise connaissait des difficultés depuis plusieurs années et avait ouvert une période de consultation en octobre.

L’an dernier, elle comptait encore 44 employés; certains avaient quitté l’entreprise, alors que sept autres avaient été replacés dans d’autres entités du groupe Elis. Les réels problèmes ont commencé en 2014 pour la blanchisserie, quand elle a perdu certains de ses grands clients comme l’Hôpital neuchâtelois et l’Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées. Elle n’a malheureusement jamais réussi à retrouver son équilibre financier.

Le groupe Elis, dont l’antenne suisse est basée à Nyon, a été fondé en France en 1883. Il s’agit d’un prestataire multi-services international qui emploie 45 000 collaborateurs dans 440 sites de production et centres de services. L’entreprise est cotée sur Euronext Paris.

Inscription à notre Newsletter

The subscription service is currently unavailable. Please check again later.