Aller au contenu principal
Magid Khoury est originaire du Liban, un pays qu’il veut aider financièrement après le drame de Beyrouth. © N. De Tscharner

Les entrepreneurs libanais de Genève se mobilisent

Les promoteurs immobiliers Magid Khoury et Abdallah Chatila font front commun pour récolter des dons afin d’aider le Liban.

Ils ont chacun envoyé leur propre communiqué de presse, mais le combat est commun. Les deux entrepreneurs genevois d’origine libanaise, les très médiatisés Magid Khoury et Abdallah Chatila, se sont liés dans le but de lancer un appel aux dons pour aider le Liban meurtri après les explosions du port de Beyrouth. Deux acteurs de l’immobilier qui montent au front, véritables symboles de la forte diaspora libanaise très active dans l’économie genevoise. Le mouvement se nomme «Urgence Beyrouth», il propose une liste non exhaustive d’associations libanaises et suisses auxquelles les gens peuvent faire un don, petit ou grand.

Des entrepreneurs suisses, le groupe Capvest ainsi que l’Ehden Philanthropic Fund s’unissent également à cet appel aux dons. «La situation sur place est apocalyptique. Nous avons l’espoir d’une solidarité exceptionnelle», explique de son côté Magid Khoury. «C’est dans ces moments de crise que nous devons plus que jamais être solidaires. Quelle que soit la valeur de votre don, l’association bénéficiaire en fera bon usage. Les petits ruisseaux font les grandes rivières!» recommande pour sa part Abdallah Chatila dans son courrier. Sa fondation Sesam sert d’ailleurs de tête de pont financière au mouvement, en faisant notamment un don de 500 000 francs. A titre personnel, Abdallah Chatila va effectuer un don de 1 million de dollars.