Encore un, serait-on tenté de penser à l’annonce de l’arrivée, au mois de novembre, du nouveau média immobilier romand Immoday. Il faut dire que le marché est déjà bien occupé par les publications et les sites des régies et promoteurs. Mais à y regarder de plus près, le nouveau venu semble bien différent.

Il s’agit en effet d’une plateforme digitale, lancée à l’initiative de l’association faîtière Coptis et de plusieurs acteurs majeurs de l’immobilier. «Nous lançons la plateforme de l’immobilier indirect. Il s’agit de traiter en particulier des fonds, des fonds non cotés, des fondations ou encore des sociétés immobilières. Nous voulons rendre cette classe d’actifs plus transparente et compréhensible», explique Riccardo Boscardin, le président de l’entité, qui a travaillé dès 1984 dans l’immobilier auprès de la Société de banque suisse puis a été responsable du département Global Real Estate Switzerland auprès d’UBS de 2002 à 2014.

Il est épaulé par Marc-Henri Bujès, directeur d’Immoday, et de Philippe Perret du Cray, responsable du développement. On comprend donc que le site est à caractère éminemment financier. Il regroupe également les données quantitatives du marché immobilier, les actualités de l’industrie, les différents acteurs de la branche, des analyses conjoncturelles ainsi que du contenu didactique. «Il a aussi pour vocation de promouvoir la titrisation immobilière et propose des solutions via différents partenaires. Son objectif premier est de vulgariser et d’expliquer les différentes facettes de l’industrie», ajoute le président.

Anzeige