L'initiative date d'avant le début de l'année courante, mais elle a trouvé toute sa pertinence durant la crise sanitaire. Rory Unsworth, avocat et ancien directeur chez Swiss Re, a eu l'idée en 2018 à Zurich de créer une plateforme gratuite à l'adresse des entrepreneurs afin de les aider à remplir et conclure toutes sortes de contrats sous forme digitale. Accompagné de deux autres fondateurs, il a alors initié le concept Simplifire. Deux ans et de nombreux efforts plus tard, la plateforme vient d'être lancée en Suisse avec un fort appétit envers la clientèle des PME.

«Derrière chaque transaction commerciale, il y a un contrat. Avec la crise sanitaire, il est primordial de pouvoir proposer et signer ces contrats rapidement et à distance. Simplifire veut se distinguer en proposant tous ses services gratuitement la première année afin d'engranger des utilisateurs qui, eux-mêmes, en feront profiter leurs partenaires commerciaux. Nous voulons créer une véritable communauté collaborative», explique Rory Unsworth.

Passé le cap des 50 clients

Simplifire est actif depuis fin novembre et la Suisse romande est un des premiers marchés visé. «Les PME et les start-up représentent un beau potentiel de clientèle pour nous et un test intéressant. Ensuite, nous attaquerons les pays européens puis l'Asie et les Etats-Unis.» La société, qui compte 8 collaborateurs, vient de passer le cap des 50 premiers utilisateurs. Son business plan est simple: il s'agit de fidéliser un maximum de clients après une première année d’utilisation gratuite, l’abonnement passant ensuite à 100 francs par an. Les fondateurs n'attendent donc pas de bénéfice avant plusieurs mois.

Anzeige

Dans les faits, les clients qui le désirent ont accès à une plateforme digitale automatisée et totalement sécurisée de gestion et signature de contrats pour les utilisateurs individuels et les entreprises. Elle offre l’accès gratuit à une bibliothèque de modèles et standards de contrats du World Commerce & Contracting (WCC). «Les dirigeants, collaborateurs et juristes sont réunis en groupe, ce qui leur permet de générer leur contrat en quelques clics, en s’appuyant sur leurs propres modèles ou sur ceux du World Commerce & Contracting», ajoute Rory Unsworth.

Une fois le contrat généré, celui-ci peut être complété ensuite par les partenaires. Il est également doté d’un système gratuit de signature électronique qui permet de finaliser la transaction en quelques secondes. Le concept est donc prometteur, mais la concurrence fait rage sur le marché suisse avec des sociétés locales comme Mon-contrat.ch (Neuchâtel) ou des grands groupes internationaux, à l'instar de Docusign, ConcordNow, Avokka ou Determine. Simplifire s'appuie donc en priorité sur le WCC et sur sa première année de gratuité pour faire la différence.