La start-up Bloom Biorenewables, basée à Marly (FR), foisonne de bonnes nouvelles en ce début d'année 2021. Son activité réside essentiellement en la mise au point d'un processus industriel pour valoriser le bois et les déchets agricoles. Elle vise à produire des molécules qui remplacent les dérivés du pétrole pour fabriquer des parfums, des arômes, des encres, du plastique et d’autres produits.

"Juste une semaine après que Bill Gates ait publié son livre sur la manière d’éviter une catastrophe climatique, son fonds annonce son premier investissement dans notre société!", révèle Florent Héroguel, directeur opérationnel de la jeune pousse qu’il a cofondée en 2019 à l'EPFL avec Rémy Buser et Jeremy Luterbacher.

Une usine en 2022

Cet investissement est le premier de la Breakthrough Energy Ventures Europe (BEV-E), une branche européenne qui entend soutenir des innovations audacieuses et révolutionnaires dans le domaine de la décarbonisation. "Ce soutien souligne l’opportunité de faire de la Suisse un leader dans la lutte contre le changement climatique. L’équipe de Bloom Biorenewables utilisera les fonds pour mettre à l’échelle des technologies permettant la conversion de plantes, comme le bois ou les résidus agricoles, en matériaux et combustibles pouvant remplacer le carbone d’origine fossile", ajoute le directeur.

Anzeige

Active dans le parc d’innovation de Marly (FR), la start-up a récemment développé de nouveaux produits, qu'elle dévoilera au cours de l'année. "L’objectif est ensuite d’initier la construction d’une usine de démonstration en 2022, en Suisse dans la mesure du possible. La conception de cette unité a déjà été initiée afin d’évaluer différentes solutions techniques et de planifier son financement", conclut Florent Héroguel.