L’UX, cela vous dit quelque chose? Cet acronyme de User eXperience, encore peu connu, s’intéresse au vécu de l’utilisateur, que ce soit dans un environnement physique ou digital. Un domaine pluridisciplinaire, qui mêle à la fois graphisme, ergonomie, IT, marketing et psychologie, qui a séduit d’emblée Julie Greset, Laurie Pouly et Ingrid Sorg. «Le cours de concepteur UX/UI (pour user interface) est enseigné dans le cadre du bachelor en ingénierie de médias à la HEIG-VD et il a été pour nous comme un déclic», raconte Laurie Pouly.

également interessant

Les trois étudiantes, âgées de 25 à 27 ans, ont fondé leur Sàrl, Transverse, en août 2021. Un bureau à Lausanne vient d’être inauguré en septembre. «Nous avons tous connu l’expérience d’aller sur des sites ou des applications mal conçus pour les utilisateurs. Souvent, c’est parce que seul l’aspect technique est pris en compte. Au final, c’est de l’argent perdu pour l’entreprise. Notre objectif est d’amener une expertise transversale, où la technologie s’adapte à l’humain et non le contraire», ajoute Laurie Pouly, qui achèvera ses études l’an prochain – ses associées passent leur bachelor dans quelques jours.

Grâce à un travail acharné, à un bon réseau et au coup de pouce de professeurs de la HEIG-VD, Transverse compte déjà des clients comme Amag, Berdoz Optic, B-Sharpe et Sky, la chaîne de TV britannique. Quant à leur goût pour l’entrepreneuriat, les jeunes femmes expliquent qu’il est notamment motivé par le goût de travailler dans un environnement qu’elles souhaitent modeler selon leurs valeurs: «Nous aimerions insuffler notre éthique à nos clients, comme être attentif au langage épicène ou à la diversité en matière de représentations ou d’images.»