Aller au contenu principal
L'entrepreneure Maddalena di Meo a également reçu le Prix Coup de coeur en télémédecine et santé numérique en décembre 2019 par la Société Française de Télémédecine. © J.Simoes

Dans l’univers de… Maddalena di Meo

Ancienne infirmière, la dirigeante de Firstmed est assurément une femme de cœur. La Veveysanne a lancé en avril la plateforme de télémédecine «Que dit le pédiatre?». Un projet sur lequel la cheffe d’entreprise travaille d’arrache-pied depuis deux ans, avancé en raison de la crise sanitaire.

Sa source d’inspiration

Michelle Obama © C.Kennedy

Michelle Obama «C’est une femme que j’admire. Elle n’a jamais été «la femme de», mais a su prendre sa place et exister dans son rôle de First Lady tout en soutenant son époux. Elle nous rappelle que peu importe d’où l’on vient, ce n’est pas notre départ dans la vie qui déterminera ce que l’on veut être, mais bien la force et le courage d’oser prendre sa place.»

Son livre de chevet

"Mille soleils splendides". © DR

«Mille Soleils splendides» «Ce livre, de Khaled Hosseini, a été un vrai révélateur dans mon parcours, à un moment où je doutais beaucoup quant au fait d’oser me lancer dans un DAS d’Entrepreneurship & Business Development. Il y a des femmes qui se battent pour leur liberté d’exister et pour avoir accès à une éducation, et moi, j’avais peur de ne pas être à la hauteur! J’ai réalisé ma chance d’avoir le choix; le choix de le faire! Et tant pis, en cas d’échec, je me relèverais et j’avancerais.»

Sa dernière folie

Love in Bloom. © DR

Love in Bloom, vase de Seletti «Le cœur a toujours été la partie du corps qui me fascine le plus. J’adorais la cardiologie et cet organe est si mystérieux. Aimant également le design, j’ai eu un coup de cœur pour cet objet: égayer un cœur avec des fleurs! Ne dit-on pas que l’on ne voit bien qu’avec le cœur?»

Son refuge

L'Hôtel de Rougemont.  © DR

L’Hôtel de Rougemont «Cet endroit est précieux à mon cœur, de par la région, ayant fait mes écoles de ski dans le Pays-d’Enhaut, mais pas uniquement… C’est également un lieu paisible où le moderne se marie au traditionnel, où les équipes ont un sens de l’accueil et de la prise en charge de qualité, attentives au moindre détail. Les paysages restent féeriques et se réinventent au fil des saisons. Une parenthèse de sérénité.»

Son amie

Laurence Halifi. © C.Senehi

Laurence Halifi «Une amitié qui a débuté en 2011 lors d’un salon MSST à Berne. Nous étions les rares femmes exposantes du salon. Et depuis, nous ne nous sommes jamais quittées. C’est une amitié qui nous nourrit mutuellement: on se pousse à se surpasser, à se dépasser. On s’encourage dans nos projets, même si le chemin peut être difficile. Et on se soutient également dans la vie de tous les jours.»

Son artiste préféré

Sam Smith. © M.Ducrest/Montreux Jazz Festival

Sam Smith «J’ai eu la chance de le découvrir au Montreux Jazz Lab en 2015, avant que ce soit THE Sam Smith. J’ai beaucoup aimé ce qu’il donnait au public: il allie puissance de voix et fragilité. Et quand les chœurs de gospel le suivent, il inonde la salle d’une émotion et d’une énergie assez uniques. J’ai apprécié de le découvrir dans ce contexte plus intime.»