Aller au contenu principal
Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse  © La Mobilière

Dans l’univers de… Nicolas Bideau

Sa mission est de «vendre» et de faire connaître les différentes facettes de notre pays à l’étranger. Rompu à la diplomatie, le directeur de Présence Suisse s’y attelle avec fougue depuis près d’une décennie, notamment en mettant en avant le savoir-faire technologique helvétique.

Son horizon

Le Grand Combin © K.Amendola

Le Grand Combin «On lève la tête et on ne voit que lui. Depuis toujours, je l’observais, le défiais, lui parlais même et, le 1er juin 2019, je l’ai gravi en compagnie de deux amis. Le Grand Combin, le seul 4000 à l’horizon de nos regards romands, un condensé de ma passion pour la montagne: douze heures d’ascension, de la glace vive, du vide, de la camaraderie, une belle descente sous les séracs. Ma planète. A préserver!»

Sa Swiss touch

One shoes © DR

On shoes «Je les porte aussi bien avec des jeans qu’avec un costard, de préférence un brin fluo, effet garanti! Mes On shoes sont ma Swiss touch à l’étranger, ma touche de créativité inattendue made in Heidiland. Qui aurait parié sur la Suisse pour créer une nouvelle marque de sneakers sur un marché pour le moins saturé. Un succès planétaire, de la Swiss fashion, trop bien!»

Son Grand

Pascal Couchepin © DR

Pascal Couchepin «On l’appelle le Grand. Le Grand, il a notamment été président de la Confédération. Dans ma vie, Pascal Couchepin, ce fut mon école de la nation. En travaillant à ses côtés, j’ai appris énormément sur la Suisse. Mieux comprendre ses institutions, ses enjeux, ses défis, ses possibles. Pascal, c’est un humaniste extraordinaire, une figure historique de notre pays.»

Sa respiration

Florence Bideau Graezer © F.Wavre

Florence «Prendre mon café sans elle le matin, c’est la garantie d’une journée fichue en l’air. Elle est comme un de mes poumons. Notre respiration, ce sont nos enfants, nos moments, notre électricité. Le coup de foudre à Genève, nos thèses en Chine, notre chez-nous à Lausanne. La dynamique essentielle de ma vie. Elle s’appelle Florence, elle est anthropologue, c’est une tête, elle enseigne à l’EPFL, mais elle est surtout ma femme.»

Son nectar préféré

La toute petite arvine © DR

La petite arvine «Nos vins blancs jouent en Champions League. A force de le croire, et de le boire, je me suis dit que je devais aussi le faire. Alors pas d’hésitation: la petite arvine! Avec ma femme et un ami, j’ai acquis une vigne en Valais, à Fully. Avec l’aide et la bienveillance de Bernard Roduit, notre vigneron émérite, nous produisons notre propre nectar, appelé la Toute Petite Arvine.»

Son «saint-bernard tech»

Le drone Elios © DR

Elios «Je présente ce drone, baptisé Elios, comme le saint-bernard des temps modernes à l’étranger. Tout comme son illustre ancêtre, il est capable de rechercher des victimes lors de catastrophes naturelles. Grâce à l’idée géniale de créer une cage de protection sphérique autour de ses hélices, ce produit de la société Flyability est le best-seller mondial de l’industrie du drone suisse. Une belle image tech pour la Suisse.»