Ses inspirations
Des ailes de chauve-souris

Une lampe inspirées des ailes déployées de chauve-souris

Née en 1965, la Pipistrello est un hommage à la fois au style Art nouveau et au fonctionnalisme industriel des sixties. Son nom signifie «chauve-souris» dans la langue de Dante. La forme de l’abat-jour, translucide, s’inspire en effet des ailes déployées de ce petit mammifère plutôt mal aimé par les temps qui courent.

 

Sa créatrice
Gae Aulenti, une touche-à-tout de génie

Gae Aulenti, une touche-à-tout de génie.

Anzeige

Une femme dans un monde d’hommes, celui du bâtiment, explique sans doute pourquoi l’architecte transalpine mettra du temps à s’imposer. En 1986, celle que tout le monde surnommait «La Gae» (1927-2012) obtient la reconnaissance internationale avec la transformation du Musée d’Orsay. Design, urbanisme, scénographie, cette touche-à-tout de génie est aujourd’hui une source d’inspiration pour la nouvelle génération de créateurs.

Son actualité
De l’or pour la quinqua

La Pipistrello, à l’origine en noir et blanc, se décline en 12 coloris et est désormais disponible en version connectée afin de pouvoir gérer à distance ses quatre ampoules LED. En 2013 naît la Minipipistrello (37 cm), une lampe de table fixe à la conception simplifiée, tandis qu’en 2015 la quinquagénaire fêtait son anniversaire avec une série limitée parée d’or.

Son complice
Le best-seller de Martinelli Luce

La Pipistrello reste le best-seller absolu de la société Martinelli Luce, seule détentrice des droits. 

La lampe iconique est aussi le fruit de la collaboration entre Gae Aulenti et le designer toscan Elio Martinelli (1921-2004). C’est lui qui aura l’idée d’utiliser de nouveaux matériaux, comme le méthacrylate de l’abat-jour, qui diffuse une lumière douce et homogène. Pour l’entreprise Martinelli Luce, seule détentrice des droits, la Pipistrello reste son best-seller absolu.

Anzeige

Son influence
Une trajectoire lumineuse

Considérée comme un objet phare du design industriel, la Pipistrello s’est fait une place dans la collection permanente du MoMA, ainsi que sur les plateaux de cinéma. On ne compte plus le nombre de films où la star milanaise fait partie du décor – dont ceux où jouaient Alain Delon et Mireille Darc dans les années 1960 et 1970. Et, plus récemment, dans la série TV Baron noir.

Ses détails
Clin d’œil aux gratte-ciels

 A l'intérieur, un ingénieux télescope en acier inoxydable.

Anzeige

La lampe de table en impose, autant par son poids (comptez 12 kilos quand même!) que par sa hauteur, qui peut se moduler de 66 à 86 cm grâce à un ingénieux télescope en acier inoxydable – clin d’œil aux buildings américains des années 1930. A noter que c’est l’industriel italien Olivetti qui passa commande à la grande architecte milanaise.