Le métier dont vous rêviez enfant?
Piloter un avion de chasse ou un hélicoptère.

Quelle est votre idée du bonheur?
Passer du temps avec ma fille, en famille et avec mes amis. Les trois ensemble, c’est le comble du bonheur!

Votre juron favori?
Va en enfer! Je ne peux pas l’écrire, mais en italien, c’est très clair…

Un talent caché?
La cuisine. Faire à manger pour des amis à la maison me relaxe.

L’accessoire mode ou le vêtement que vous adorez porter?
Les pin’s Strange Ways sur mes vestes, que je choisis selon l’humeur. Ils ont remplacé les cravates que je portais jusqu’à mes 40 ans.

également interessant

Des pin’s Strange Ways portés au gré de l’humeur du jour.

Trois invités, réels ou fictifs, pour un dîner idéal?
Ursula van der Leyen, Bertrand Piccard et Beppe Grillo. L’idéal pour comprendre ce qui va advenir: le Green Deal, l’ingénieur inventeur, le comique fin politicien et moi au milieu, toujours intéressé à comprendre les défis complexes.

Votre mets et votre vin favoris?
Une soupe de céréales toscane, avec un morceau de guanciale et un verre de Guado al Tasso. L’été, un ceviche et un verre de rosé rempli de glaçons.

Votre principal trait de caractère?
Déterminé et curieux, parfois un peu inconscient.

Votre plus grande peur?
J’espère ne jamais la découvrir.

Votre meilleur souvenir de vacances?
Cala Inferno, dans le sud de la Sardaigne. Un endroit paradisiaque mais, comme son nom l’indique, il peut se transformer en pire cauchemar.

Le paradisiaque Cala Inferno, en Sardaigne.

Quel a été le dernier achat pour lequel vous avez dépensé sans compter?
Le cadeau que j’ai offert à ma femme, ainsi que ce que j’ai dépensé pour mes 50 ans.

Dans quelles occasions mentez-vous?
Croyez-le ou pas, mais je suis trop franc alors que, parfois, je ferais mieux de raconter des histoires.

Votre plus grande réussite?
Ma famille et, bien sûr, les pizzerias Luigia.

Un homme ou une femme pour illustrer un nouveau billet de banque?
Une personne sans abri. Il faut retrouver de l’équité dans ce monde fou et y travailler tous les jours.

La plus grande découverte de ces cent dernières années?
Que les ressources de la Terre ne sont pas illimitées et que nous sommes très vulnérables. Nous sommes tous liés et il faut agir et aider à la prise de conscience.

Votre moyen de transport de prédilection?
Tesla. 200 000 km parcourus en quatre ans. Je voulais la changer, mais je vais la garder jusqu’à la fin de sa vie (huit ans de garantie pour la batterie). Le meilleur moyen de l’amortir vraiment et de faire taire les gens qui disent que la batterie pollue en fin de vie. Je n’ai pas changé une fois à ce jour les plaquettes ou un litre d’huile…

La dernière fête trop arrosée?
Encore à venir, mais quand elle arrivera, je l’oublierai certainement.

Votre dernier engagement politique?
Changer ce monde pour nos enfants ou, au plus tard, pour nos petits-enfants. Mais il faut le changer.

Votre artiste préféré?
Amy Winehouse, Ennio Morricone, Hans Zimmer, Banksy, JR.

Une œuvre de l’artiste de street art Banksy. 

Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire?
«Bravo! Tu as fait plein de bêtises mais tu as toujours gardé le cap ainsi que travaillé à trouver quelques solutions mémorables.»