Aux portes de Fribourg, le Restaurant des Trois Tours est certainement l’un des plus beaux de Suisse. Sertie dans un jardin magique aux beaux jours, la vénérable auberge date du XIXe siècle. Elle abrite une grande table (17/20 au GaultMillau) au rez-de-chaussée, mais aussi un joyau caché à l’étage: une somptueuse salle de bal historique, d’une grâce remarquable. Les salles du restaurant, intimistes et généreuses, au design épuré, ont été complètement redessinées en 2021. En effet, c’est cette année-là que Romain Paillereau reprend les rênes de la maison rendue célèbre par son prédécesseur, Alain Baechler.

également interessant
 
 
 
 
 
 

L’hiver, c’est dans les salles intimistes et généreuses du restaurant au design épuré et plein de grâce que l’on s’attable. Un écrin d’un rare raffinement. Entre belles œuvres d’art, mobilier élégant et vue sur la vaste cuisine où s’affaire la brigade avec une sérénité qui force l’admiration, les convives sont sous le charme. L’été, c’est dans le jardin que l’on mange, au son de la fontaine qui glougloute et des frondaisons qui bruissent. Dans un cas comme dans l’autre, c’est une délectation.

1. Une cuisine d’une maîtrise technique remarquable

La carte évolue de mois en mois. Elle suit les saisons et se pare d’herbes et d’épices choisies avec un infini doigté. Ici, tous les ingrédients sont associés avec une maîtrise technique et un sens esthétique remarquables. On applaudit les innovations bienvenues comme le sorbet au céleri qui garnit une panna cotta de crevettes, ou ce dessert qui magnifie la framboise.

 
 
Romain Paillereau fait preuve d’une maîtrise technique remarquable dans sa cuisine

 

 
© Julie de Tribolet pour GaultMillau

2. Un chef qui affine son art

Romain Paillereau avait déjà fait les beaux jours de la Pinte des Mossettes où il avait été nommé «Découverte de l’année» du GaultMillau en 2017. Trois ans plus tard, il était «Promu de l’année». Depuis, il ne cesse d’affiner son art, avec des mets ciselés, comme le râble de lapin à l’huile de langoustine.

3. Une salle de bal d’une rare élégance

Dans le cadre somptueux de la salle de bal, qui évoquerait presque la Vienne impériale, fêtes, mariages et séminaires disposent d’un écrin d’une rare élégance. Sous son grand lustre, jusqu’à 80 personnes peuvent évoluer et se délecter de menus signés Romain Paillereau (dès 85 francs).

Pour en savoir plus: 
Trois-tours.ch
Tél. 026 322 30 69 
Route de Bourguillon 15
1722 Bourguillon

 
Knut Schwander
Knut Schwander