Ce regain d'activité du Nevado del Ruiz coïncide avec le 36e anniversaire de la catastrophe d'Armero, où une éruption du volcan avait provoqué une avalanche de boue qui avait englouti près de 25'000 personnes.

Après des décennies de silence, le volcan était entré en éruption le 13 novembre 1985. Ses neiges éternelles avaient alors fondu sous la chaleur et déclenché une avalanche qui avait dévasté la ville d'Armero, comptant près de 50'000 habitants.

également interessant

Période d'instabilité

Les images d'une fille de 13 ans, restée coincée dans la boue pendant trois jours et trois nuits et dont l'agonie avait été filmée par les caméras du monde entier, avaient alors bouleversé la planète. La catastrophe d'Armero est considérée comme la pire catastrophe naturelle de l'histoire de la Colombie et l'une des éruptions volcaniques les plus meurtrières du XXe siècle.

Actuellement, le Nevado del Ruiz traverse une nouvelle "période d'instabilité qui dure depuis plus de 11 ans", mais "il est d'une importance vitale de ne pas s'habituer à ce comportement et de rester attentif à toutes les informations" sur l'évolution de son activité, selon le service géologique colombien.

Le Nevado del Ruiz, qui culmine à près de 5400 mètres d'altitude, est l'un des nombreux volcans de la "ceinture de feu" du Pacifique.