Les nouveaux bains de Baden ont été baptisés Fortyseven ("Quarante-sept"), la température de l'eau émergeant de la source thermale, déjà prisée par les Romains au début de notre ère, affichant 47 degrés. Ils disposent de cinq bassins intérieurs et trois bassins extérieurs. L'installation de 160 mètres de long offre une vue sur la Limmat et sur le vignoble de sa rive opposée.

Parmi les autres attractions, on compte plusieurs saunas, bains à vapeur, des espaces de repos à l'animation sonore et visuelle cosmique, des traitements esthétiques et de bien-être ainsi qu'un restaurant, un café et un bar, écrivent les responsables. Le site appartient à la fondation Promotion de la santé Bad Zurzach et Baden.

également interessant

Les thermes dessinés par l'architecte star tessinois Mario Botta prennent le relais des anciens bains davantage tournés vers la clientèle thérapeutique. Ces derniers n'étaient plus rentables. Ils ont fermé en 2012 pour laisser la place au grand chantier des nouvelles installations d'un coût de plusieurs dizaines de millions de francs, selon les responsables.

Les travaux ont aussi permis de mettre au jour plusieurs vestiges des bains antiques et un bâtiment sacré, l'eau thermale émergeant de 21 sources dans ce quartier de Baden situé au bord de la Limmat. Les ruines ont été découvertes lors de l'assainissement des conduites d'eau thermale. Elles ont été documentées, protégées, puis recouvertes par la chaussée.