Jamais Eurostat n'avait enregistré un tel chiffre depuis le début de ses estimations il y a plus de 20 ans.

En octobre, le taux d'inflation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique avait déjà bondi à 4,1% en glissement annuel, au plus haut depuis juillet 2008, toujours selon l'Office européen de statistiques.

Depuis juin, l'inflation a progressé chaque mois en zone euro: elle avait atteint 3% en août, toujours en glissement annuel, avant de grimper de 3,4% en septembre.

également interessant

Une nouvelle fois, les prix à la consommation ont été propulsés par la flambée du coût de l'énergie.

"L'énergie devrait connaître le taux annuel le plus élevé en novembre (+27,4%, comparé à 23,7% en octobre)", a précisé mardi Eurostat dans un communiqué.

Forte inflation en Allemagne

Parmi les autres composantes de l'inflation dans la zone euro sont cités le secteur des services (2,7%, comparé à 2,1% en octobre), celui des biens industriels hors énergie (+2,4%, contre 2,0% en octobre) puis l'alimentation, alcool et tabac (2,2%, après 1,9% en octobre).

En Allemagne, première économie de la zone euro, l'inflation a culminé à plus de 5% en novembre sur un an (5,2% après 4,5% en octobre), selon l'office national des statistiques Destatis.

L'indice des prix harmonisé, qui sert de référence au niveau européen, a lui affiché une hausse de 6% sur un an, atomisant l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'une inflation à 2% dans la zone euro.

D'après les chiffres d'Eurostat, le taux d'inflation sur un an, particulièrement élevé dans les trois pays baltes (à 7,4% ou au-delà), est également supérieur à la moyenne de la zone euro en Belgique (7,1%), en Espagne (5,6%) et aux Pays-Bas (5,6%). En France et en Italie il s'affiche, toujours pour novembre, à respectivement 3,4 et 4,0%.