Les plus de 53,3 millions d'actions au porteur acquises seront supprimées, conformément à la décision validée par l'assemblée générale extraordinaire du 26 novembre dernier.

"Grâce à cette transaction, nous retrouvons notre pleine liberté de décision stratégique sans devoir restreindre notre marge de man½uvre opérationnelle", a déclaré Christoph Franz, président du conseil d'administration de Roche, cité dans le communiqué.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Et d'insister sur le fait que tous les actionnaires profiteront du rachat et de la réduction de capital qui s'ensuivra en raison de l'effet de concentration des bénéfices, le tout sans toucher à la politique de rétribution.

Comme signalé précédemment, la transaction n'altère en rien les perspectives communiquées pour l'exercice en cours, à savoir, une croissance des ventes à taux de change constants (tcc) située autour de 5%, ainsi qu'une progression du bénéfice par titre tcc du même acabit.

Roche a par ailleurs réaffirmé son intention de relever le dividende y compris pour l'exercice 2021.

Début novembre, Novartis avait annoncé la vente à son concurrent de son importante participation dans son capital-actions. Dans un communiqué distinct, le rival de Roche indique avoir reçu les 20,7 milliards de dollars convenus, soit un peu plus de 19 milliards de francs.