L'accident s'est produit vers 02h30 GMT (01h30 suisses) en mer Baltique entre la pointe sud de la Suède et l'île danoise de Bornholm entre un cargo britannique et un cargo danois, qui est celui qui a chaviré, a expliqué à l'AFP un porte-parole de l'autorité, Carl-Johan Linde.

Une importante opération de secours mobilisant neuf bateaux et un hélicoptère est en cours, dans des eaux très froides, à seulement quatre degrés.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Les deux disparus sont les deux membres d'équipage du cargo danois, le Karin Høj, a confirmé à l'AFP l'armateur de ce navire long de 55 mètres.

"Il y a deux membres d'équipage. Le navire était vide", a déclaré Søren Høj. Les causes de l'accident ne sont pas encore connues.

Le navire britannique n'a pas été officiellement identifié dans l'immédiat mais il s'agit d'un cargo d'environ 90 mètres, selon les secours suédois.

"Le cargo danois faisait route vers le Danemark, tandis que le britannique naviguait vers (l'île suédoise de) Gotland", a précisé M. Linde.

L'accident s'est produit vers 02h30 GMT (03h30 suisses) en mer Baltique entre la pointe sud de la Suède et l'île danoise de Bornholm entre un cargo britannique et un cargo danois, qui est celui qui a chaviré, a expliqué à l'AFP un porte-parole de l'autorité, Carl-Johan Linde.

Le navire britannique, le "Scot Carrier", "a mis une chaloupe à la mer pour trouver des rescapés et ils ont entendu des cris dans l'eau mais ils n'ont pu trouver personne", a déclaré Jonas Franzén, un porte-parole de l'Autorité du trafic maritime.

Une importante opération de secours mobilisant neuf bateaux et un hélicoptère est en cours, dans des eaux très froides. A seulement quatre degrés, chaque heure passée en mer réduit les espoirs de survie.

Le navire danois, le Karin Høj, flotte à la surface, entièrement retourné, selon les images diffusées par les secours.

Les deux disparus sont les deux membres d'équipage du cargo danois, a confirmé à l'AFP l'armateur de ce navire long de 55 mètres.

Enquête préliminaire

"Il y a deux membres d'équipage", a déclaré Søren Høj, précisant que selon ses informations, "le navire était vide".

Les causes de l'accident ne sont pas encore connues. Une enquête préliminaire pour "négligence aggravée en mer" a été confiée à un procureur en Suède, selon les garde-côtes.

Le navire britannique, un cargo d'environ 90 mètres n'est pas en difficulté, selon les secours suédois.

"Le cargo danois faisait route vers le Danemark, tandis que le britannique naviguait vers (l'île suédoise de) Gotland", a précisé l'autorité maritime à l'AFP.

Pas de pollution

Des câbles de remorquage ont été posés sur le Karin Høj pour l'échouer sur la côte, selon les secours.

"Il s'agit d'empêcher un naufrage et de permettre aux plongeurs de chercher les membres d'équipage disparus", ont indiqué les garde-côtes dans un communiqué.

Aucune fuite polluante n'a été repérée mais les secours ont pris des mesures pour éviter toute pollution.

Le secteur est une importante voie de trafic maritime, pour accéder au détroit de l'Öresund qui relie la mer du Nord et la Baltique via les mers du Kattegat et du Skagerrak. Mais les collisions restent rares.

Les garde-côtes suédois venaient justement de terminer ce week-end une importante opération de secours pour éteindre un important incendie sur un cargo, l'Almirante Storni, au large de Göteborg, le plus grand port du pays.

L'accident s'est produit vers 03h30 locales en mer Baltique entre le port suédois d'Ystad à la pointe sud du pays entre le cargo britannique "Scot Carrier" et un navire danois, le Karin Høj, a expliqué à l'AFP l'autorité maritime suédoise.

Une enquête préliminaire pour "négligence aggravée en mer", confiée à un procureur dans la matinée, a été étendue dans l'après-midi à d'autres suspicions, dont celle d'un pilotage en état d'ivresse.

"Les garde-côtes procèdent actuellement à un certain nombre de mesures d'enquête (...), d'autres soupçons criminels sont apparus, notamment d'ivresse aggravée" en mer, a déclaré le chef de l'enquête au sein des garde-côtes suédois, Jonatan Tholin dans un communiqué.

Gardes à vue

"Plusieurs personnes" ont été placées en garde à vue, a-t-il déclaré à la radio publique suédoise, sans vouloir préciser lesquelles. Les causes de l'accident, qui s'est produit en pleine nuit mais dans des conditions de navigation habituelles pour la saison, ne sont pas encore connues.

Le navire britannique, le "Scot Carrier", "a mis une chaloupe à la mer pour trouver des rescapés et ils ont entendu des cris dans l'eau mais ils n'ont pu trouver personne", a déclaré Jonas Franzén, un porte-parole de l'Autorité du trafic maritime.

D'importants moyens de recherche, avec au total neuf navires et un hélicoptère, ont été déployés autour du cargo danois, qui flottait la coque entièrement retournée.

Mais après plusieurs heures de recherche infructueuse des deux marins de l'équipage du Karin Høj, les services de secours ont mis fin à l'opération sur les lieux de l'accident.

Corps sans vie retrouvé

A l'aide de treuils, le navire danois a été rapproché de la côte pour permettre à des plongeurs de tenter de retrouver les deux disparus à l'intérieur. Un corps sans vie a été retrouvé à bord dans l'après-midi, a précisé un porte-parole de la police.

Sans signe de vie et avec une eau à quatre degrés, les chances de les retrouver vivants étaient faibles et la situation était "critique, dès le départ", s'accordent les sauveteurs.

"Nous allons plonger comme s'il s'agissait d'une opération de sauvetage", a toutefois expliqué à l'AFP Angelica Anbring, des services suédois de sauvetage qui espèrent trouver une poche d'air où pourrait s'être réfugié un rescapé.

L'armateur danois de ce navire long de 55 mètres a confirmé à l'AFP que l'équipage se limitait à deux personnes. Le navire britannique, un cargo d'environ 90 mètres, est opérationnel.

Pas de pollution

"Le cargo danois faisait route vers le Danemark, tandis que le britannique naviguait vers (l'île suédoise de) Gotland", a précisé l'autorité maritime à l'AFP. Aucune fuite polluante n'a été repérée mais les secours ont pris des mesures pour éviter toute pollution.

Le secteur est une importante voie de trafic maritime, pour accéder au détroit de l'Öresund qui relie la mer du Nord et la Baltique via les mers du Kattegat et du Skagerrak. Mais les collisions sont rares.

Les garde-côtes suédois venaient de terminer ce week-end une importante opération de secours pour éteindre un important incendie sur un cargo, l'Almirante Storni, au large de Göteborg, le plus grand port du pays.

Deux membres de l'équipage du cargo britannique "Scot Carrier", un Croate de 56 ans et un Britannique de 30 ans, ont été placés en garde à vue pour "négligence aggravée en mer", "ivresse aggravée" et "homicide involontaire aggravé", a annoncé la justice suédoise.

L'accident s'est produit vers 03h30 locales en mer Baltique au large du port suédois d'Ystad (sud) et de l'île danoise de Bornholm. Apparemment percuté par le navire britannique nettement plus gros, le navire danois, le Karin Høj, a chaviré.

Causes inconnues

Les causes de l'accident, qui s'est produit en pleine nuit mais dans des conditions de navigation habituelles pour la saison, ne sont pas encore connues.

Le navire britannique "a mis une chaloupe à la mer pour trouver des rescapés et ils ont entendu des cris dans l'eau mais ils n'ont pu trouver personne", a déclaré Jonas Franzén, un porte-parole de l'Autorité du trafic maritime.

D'importants moyens de recherche, avec au total neuf navires et un hélicoptère, ont été déployés autour du cargo danois, qui flottait la coque entièrement retournée.

Mais après plusieurs heures de recherche infructueuse des deux marins de l'équipage du Karin Høj, les services de secours ont mis fin à l'opération sur les lieux de l'accident.

Corps sans vie retrouvé

A l'aide de treuils, le navire danois a été rapproché de la côte pour permettre à des plongeurs de tenter de retrouver les deux disparus à l'intérieur. Un corps sans vie a été retrouvé à bord dans l'après-midi, a précisé un porte-parole de la police.

Sans signe de vie et avec une eau à quatre degrés, les chances de les retrouver vivants étaient faibles et la situation était "critique, dès le départ", s'accordent les sauveteurs.

"Nous allons plonger comme s'il s'agissait d'une opération de sauvetage", a toutefois expliqué à l'AFP Angelica Anbring, des services suédois de sauvetage qui espèrent trouver une poche d'air où pourrait s'être réfugié un rescapé.

L'armateur danois de ce navire long de 55 mètres a confirmé à l'AFP que l'équipage se limitait à deux personnes. Le navire britannique, un cargo d'environ 90 mètres, est opérationnel. Le cargo danois faisait route vers le Danemark, tandis que le britannique naviguait vers l'Ecosse, a précisé l'autorité maritime.

Pas de pollution

Aucune fuite polluante n'a été repérée mais les secours ont pris des mesures pour éviter toute pollution.

Le secteur est une importante voie de trafic maritime, pour accéder au détroit de l'Öresund qui relie la mer du Nord et la Baltique via les mers du Kattegat et du Skagerrak. Mais les collisions sont rares.

Les garde-côtes suédois venaient de terminer ce week-end une importante opération de secours pour éteindre un important incendie sur un cargo, l'Almirante Storni, au large de Göteborg, le plus grand port du pays.