En 2020, 272'100 personnes ont reçu de l'argent de l'aide sociale, soit 633 individus de plus que l'année précédente. Cela correspond à une hausse de 0,2% qui est faible compte tenu des circonstances de la pandémie, a relevé mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). La hausse du chômage et la mauvaise conjoncture n'ont eu que peu de répercussions sur l'aide sociale grâce aux aides économiques de la Confédération et des cantons.

également interessant

Il a cependant été plus difficile de sortir de l'aide sociale. En 2020, quelque 48'600 ménages ont pu le faire, soit environ 4,5% de moins que l'année précédente. Sur l'ensemble des ménages assistés, la part de ceux qui ont pu quitter l'aide sociale a baissé de 29,7% à 28,3%.

On observe que le coronavirus joue un rôle en regardant les raisons de sortie de l'aide sociale, note l'OFS. Le nombre de cas liés à la reprise d'un travail rémunéré a diminué de 2,6 points de pourcentage en 2020. En revanche, le nombre de cas liés au fait que l'aide sociale a été remplacée par d'autres prestations sociales a augmenté de 2,4 points de pourcentage.

Moins de requérants d'asile à l'aide sociale

Le Covid-19 a également influencé le taux d'aide sociale dans le domaine de l'asile. Comme les frontières ont été fermées, il y a eu beaucoup moins de demandes d'asile en 2020 par rapport à 2019 (-22,6%). A cela s'ajoute l'entrée en vigueur de la procédure d'asile accélérée dans les centres fédéraux qui a conduit à une baisse du nombre de requérants d'asile attribués aux cantons.

Le nombre de requérants d'asile bénéficiaires de l'aide sociale a ainsi diminué de 35,5%. Dans les cantons, la baisse a été moins marquée, de 32,7%. Il s'agit d'une "forte baisse", a commenté le Secrétariat d'Etat aux migrations sur Twitter.