Aller au contenu principal
La start-up veut convaincre les établissements d’adopter le décapsuleur connecté pour récolter des données et les récompenser en retour. © DR

Wecheer lance le décapsuleur connecté

La start-up vaudoise permet aux grandes marques de boissons de savoir quand et où les bouteilles sont consommées. Des informations précieuses pour leur marketing.

L’idée va faire le bonheur des barmen et des grandes marques de boissons qui, jusqu’à aujourd’hui, n’avaient pas vraiment de liens directs avec leurs clients. Et pourtant, à chaque fois qu’un serveur propose un breuvage – plus de 1 milliard de bouteilles sont consommées quotidiennement dans le monde –, son pouvoir de persuasion est très fort et les distributeurs pourraient profiter de ce fantastique levier de vente.

Partant de ce constat, la start-up vaudoise Wecheer a développé un décapsuleur «intelligent» qui reconnaît la marque, le moment et l’endroit où chaque bouteille est consommée. Il transmet instantanément l’information au fabricant, qui a donc accès aux données du marché en temps réel et peut récompenser financièrement ou en cadeaux le serveur par le biais d’une application. Aujourd’hui, près de 3000 tenanciers de bar dans le monde utilisent déjà la solution Wecheer, soit l’équivalent de 4 millions de bouteilles ouvertes en 2019 et près de 200 000 francs de «pourboires» distribués.

Bières artisanales en Suisse

Karim Choueiri, cofondateur de la société, revient sur la genèse du concept: «Avec mon associé, nous avons travaillé pour le marketing de grandes marques (Nestlé, ndlr) et nous avons fait le constat qu’il est très difficile de savoir où, quand et par qui les produits qui sortent de l’usine sont consommés. Avec notre décapsuleur, nous avons l’information immédiate et nous pouvons récompenser le vendeur. Ces informations ont une valeur infinie pour les entreprises.» Celles-ci ont d’ailleurs très vite montré leur intérêt. Wecheer a déjà signé un partenariat avec Heineken, le géant de la bière AB InBev, Coca-Cola et les négociations sont avancées avec Carlsberg.

«Nous sommes présents au Mexique et au Vietnam, qui sont de très grands consommateurs de bière. En Suisse, nous avons des projets pilotes mais plutôt avec des marques de bières artisanales», ajoute Karim Choueiri. La start-up emploie 40 personnes dans le monde, dont six à Lausanne, avec un chiffre d’affaires estimé à 1 million de francs par an. Elle a déjà levé 3,4 millions de francs auprès d’une vingtaine d’investisseurs et vient d’obtenir un prêt de 200 000 francs auprès de la FIT. Le décapsuleur Wecheer devrait doubler le nombre de ses clients en 2020. Un concept novateur qui ne devrait pas faire pschiiiit.