Quelque 1200 vols ont déjà été annulés ces dernières semaines. Avec les 1700 encore à venir, les annulations représenteront environ 8% de l'ensemble des vols normalement prévus, a indiqué une porte-parole de Swiss, confirmant une information du SonntagsBlick.

Les vols ont été supprimés en raison des restrictions et de la demande, précisait la compagnie dans le journal. Les passagers seront informés et des alternatives proposées. Les suppressions sont majoritairement réparties sur l'ensemble du réseau. Swiss réduit surtout la fréquence sur les trajets bien desservis, dans le but de maintenir un maximum de destinations.

également interessant
 
 
 
 
 
 

La maison-mère de Swiss, l'allemande Lufthansa, raye également un vol sur dix de son horaire d'hiver, soit 33'000 au total. Le groupe a justifié cette semaine cette coupe par "une forte baisse des réservations". La plus grande compagnie aérienne à bas prix d'Europe, Ryanair, avait déjà annoncé une réduction d'un tiers de son programme de vols en janvier.

Phénomène mondial

Présenté en septembre, l'horaire d'hiver de Swiss prévoyait 90 destinations, le même nombre qu'en hiver 2019, avant le début de la pandémie. La fréquence des opérations en revanche restait réduite et devait se traduire par une capacité équivalente à environ la moitié de celle d'avant la crise.

Au niveau mondial également, les annulations de vols sont légion. Durant le week-end de Noël, quelque 6300 vols ont été annulés et des milliers d'autres retardés. Selon le dernier bilan du site Flightaware, on comptait samedi près de 2800 annulations de vols, dont 970 étaient des trajets liés aux Etats-Unis, qu'il s'agisse de liaisons internationales ou internes.

Vendredi, environ 2400 annulations et près de 11'000 retards avaient été recensés selon la même source, qui comptabilise déjà plus de 1100 annulations prévues dimanche.