Le centre de contrôle sud-africain offre une visibilité complète du réseau, y compris des sites distants, en supervisant la qualité des données, en permettant la visibilité des expéditions et en gérant le flux des marchandises, écrit mercredi Kühne+Nagel. A la faveur de cette expansion, la multinationale aux origines allemandes veut faciliter à ses clients l'accès aux marchés africains, tout en proposant aux fabricants du continent des solutions spécifiques et adaptées à leur secteur d'activité.

également interessant

Kühne+Nagel se targue d'une présence en Afrique depuis près de sept décennies, après avoir ouvert un premier bureau à Johannesburg en 1954. Le groupe est actuellement représenté en Afrique du Sud, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, en Égypte, en Angola, en Namibie, à Madagascar, au Zimbabwe, au Swaziland, au Mozambique, à Maurice, au Botswana, au Nigeria, au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Sénégal et au Rwanda.