Le bureau d'enquête d'Uznach, dans le canton de Saint-Gall, a établi une ordonnance pénale contre l'ex-président de la grande banque zurichoise.

Le Portugais qui a dû démissionner mi-janvier à la suite de ces violations de quarantaine rapportées par la presse, devra aussi s'acquitter des frais de justice de 350 francs, a indiqué un porte-parole du ministère public de Saint-Gall, confirmant un article de Blick Online. Il n'est pas cependant pas encore clair si l'ex-président acceptera ce jugement.

également interessant
 
 
 
 
 
 

L'amende de 2000 francs est bien inférieure au montant maximum de 10'000 francs, qui peut être appliqué lors d'une violation de quarantaine.

Selon l'article du Blick, les autorités st-galloises ont tenu compte du fait que M. Horta-Osório avait utilisé un jet privé et un véhicule privé, ne mettant pas "concrètement" en danger la sécurité publique.