Dans les échanges électroniques postérieurs à la clôture de Wall Street, le titre dévissait de 17,35% à 145,29 dollars. Supérieur aux attentes des analystes, à 6,91 milliards de dollars (6,3 milliards de francs), le chiffre d'affaires a enregistré une croissance de 13%, similaire à celle du troisième trimestre mais sensiblement inférieure aux trimestres précédents, ressort-il des résultats dévoilés mardi par PayPal.

également interessant
 
 
 
 
 
 

La progression des transactions passées par PayPal a continué à ralentir (+23%), après avoir atteint jusqu'à 50% sur les trois premiers mois de 2021, tout comme celle des comptes actifs, qui a affiché son plus faible rythme depuis presque 5 ans (3e trimestre 2017).

Sur le dernier trimestre de 2021, le groupe a dégagé un bénéfice net par action de 1,11 dollar, légèrement inférieur au 1,12 dollar attendu par les analystes. Mais c'est sur les prévisions que les investisseurs ont franchement tiqué. PayPal a annoncé un bénéfice attendu de 87 cents par action au premier trimestre, alors que le marché tablait jusqu'ici sur 1,16 dollar.

Côté revenus, le groupe anticipe une croissance comprise entre 15 et 17% sur l'année 2022, contre plus de 17% prévus par les analystes. Lors de la conférence téléphonique de présentation des résultats, le directeur général Daniel Schulman a qualifié 2021 d'année "difficile", évoquant notamment eBay.

PayPal et eBay ont fait partie du même groupe durant 13 ans après le rachat du premier par le second, en 2002. Depuis la scission, en 2015, PayPal cherche à diminuer sa dépendance vis-à-vis de la plateforme de commerce en ligne, mais n'y est pas encore complètement parvenu.

Or, en juin dernier, eBay a décidé de ne plus permettre aux vendeurs sur son site de pouvoir utiliser PayPal, prenant par surprise le prestataire de services de paiement. Selon Daniel Schulman, la décision a privé PayPal d'environ 1,4 milliard de dollars de chiffre d'affaires l'an passé.

La sortie de l'univers eBay va aussi se ressentir en 2022, a prévenu le dirigeant, évoquant un manque à gagner de 600 millions de dollars de chiffre d'affaires sur l'année. De manière générale, M. Schulman voit 2022 comme une "année de transformation et d'investissement, à mesure que nous effectuons la transition au sortir d'une croissance hors norme tirée par les confinements" liés à la pandémie, ainsi que la séparation avec eBay.