"La sortie de la pandémie se dessine de plus en plus clairement. La demande de voyages est élevée sur tous les marchés", s'est félicité le PDG du groupe, Fritz Joussen, cité dans un communiqué publié mardi.

Lors de son premier exercice décalé 2021-2022, l'entreprise a vu "la multiplication par plus de quatre" sur un an du nombre de clients, atteignant "2,3 millions", a-t-elle indiqué.

"Seuls la fin novembre et le mois de décembre ont connu un ralentissement de courte durée en raison du variant Omicron", affirme le groupe.

également interessant
 
 
 
 
 
 

TUI s'attend désormais à atteindre entre "60 à 80 pour cent des capacités (de réservation) d'avant la pandémie", pour l'ensemble de la saison hivernale et anticipe une "forte dynamique" pour l'été 2022.

Hôtels, charters, croisières, qui constituent le coeur de métier du groupe allemand, ont été mis à l'arrêt pendant des mois en raison de la crise sanitaire qui a mis à genoux le secteur du tourisme.

Le groupe a accusé une lourde perte de 2,48 milliards d'euros (2,62 milliards de francs) l'an dernier, après 3,1 milliards en 2019-2020.

L'entreprise a continué à connaître un résultat net négatif entre octobre et décembre, à hauteur de -384,3 millions d'euros. C'est toutefois plus de moitié moins par rapport à l'année dernière.

Sa perte opérationnelle (EBIT) a elle aussi diminué, à 271,4 millions d'euros, contre 698,1 millions entre octobre et décembre 2020.

L'entreprise assure avoir "une situation solide en termes de liquidités", avec une trésorerie s'établissant à 3,3 milliards d'euros début février.

Une performance réalisée au prix d'un large plan de restructuration, entamé au printemps 2020 pour faire face de la crise. Celui-ci impliquait notamment la suppression de 8000 postes dans le monde, et la vente de 20% de sa flotte d'avions.

Toutes les mesures du plan "ont maintenant été mises en oeuvre", selon le groupe.

L'entreprise a également bénéficié de trois plans d'aide du gouvernement allemand, pour un montant total de 4,3 milliards d'euros. Pour rembourser ces fonds, TUI a notamment décidé en octobre de réaliser une augmentation de capital de 1,1 milliard d'euros.