Le groupe a enregistré une hausse organique sur cette même période de 4,6% des volumes de bières, "bien au-delà de 2019", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Nous avons fait un grand pas vers le rétablissement aux niveaux pré-pandémiques, et pour certaines parties allant au-delà", s'est félicité le patron du groupe Dolf van den Brink, cité dans le communiqué.

Heineken a enregistré un chiffre d'affaires de 26,58 milliards d'euros, en progression de 11,8%.

également interessant
 
 
 
 
 
 

"Pour l'avenir, bien que la vitesse de la reprise reste incertaine et que nous soyons confrontés à d'importants défis inflationnistes, nous sommes encouragés par la solide performance de notre entreprise", a estimé M. van den Brink.

Le brasseur, fortement affecté par les restrictions sanitaires, avait enregistré une perte de 204 millions en 2020.

Le groupe prévoit pour 2022 une augmentation du coût de ses intrants par hectolitre au milieu d'année notamment en raison de la forte augmentation des prix des matières premières, de l'énergie et du fret.

"Nous compenserons ces augmentations du coût des intrants par la tarification en termes absolus, ce qui pourrait entraîner une consommation de bière plus faible", a annoncé le groupe.

Fondé au XIXe siècle à Amsterdam, Heineken produit et vend plus de 300 marques de bière et de cidre, dont Heineken, Strongbow et Amstel, et emploie plus de 85'000 personnes à l'échelle mondiale.