Le bénéfice net s'est inscrit à 125,2 millions de francs, un bond de 19,3%, indique mardi la BCGE. Grâce à cette performance, les collectivités publiques vont percevoir une somme totale de 61 millions, impôts compris. Le conseil d'administration propose de relever le dividende de 20% à 4,50 francs par action.

La rentabilité de l'établissement cantonal s'est véritablement envolée. Le résultat opérationnel présente une progression de plus de moitié (+54%) à 174,3 millions de francs.

également interessant
 
 
 
 
 
 

La BCGE a obtenu cette amélioration malgré un alourdissement de 7,0% des charges opérationnelles à 254,0 millions, causé par les investissements. Dans son communiqué, la banque indique avoir créé l'année dernière 15 emplois "spécialisés" et porté son effectif à 834 collaborateurs.

Les recettes, elles, ont gonflé de près de 20% à 439,2 millions de francs, précise le groupe. Le rapport entre les charges et les revenus atteint 57,8%.

Le résultat net des opérations d'intérêts a pris 5,7% à 227,9 millions de francs, au bénéfice - notamment - d'une croissance de 5,5% des créances hypothécaires à 12,67 milliards de francs et malgré la constitution de provisions pour défaillance de crédit de 22,9 millions (29,3 millions en 2020).

Les commissions ont constitué un véritable moteur de croissance, en témoigne une hausse de 17,7% des revenus liés à 136,0 millions de francs. En termes de volumes, la BCGE revendique une augmentation de 7,5% de la masse sous gestion à 34,1 milliards.

A fin décembre, le bilan affichait un total de 28,29 milliards de francs (+2,7%), pour des dépôts clientèle de 18,23 milliards (+8,0%).

Le ratio de fonds propres durs (Tier1) a pris 8 points de base pour atteindre 15,11% au terme de l'exercice.

Pour 2022, la direction s'attend à un résultat en "légère progression", sauf imprévu conjoncturel ou dans le développement des affaires.