Outre ses effets sanitaires, la pandémie a affecté l'activité économique de milliards de personnes, a-t-il dit par vidéo. Elle a également accéléré l'importance du numérique, a-t-il ajouté au début d'une réunion en ligne de trois jours de l'Organisation internationale du travail (OIT) à laquelle participent plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement.

Le multilatéralisme dit considérer ces changements et aborder dans un effort commun, sans les séparer, toutes les thématiques qui mettent l'être humain au centre, a insisté M. Cassis. Selon lui, "Genève offre une plateforme importante" pour une relance qui s'appuie sur celui-ci, rassemblant les Etats, les universitaires, le secteur privé et la société civile.

également interessant
 
 
 
 
 
 

La réunion à l'OIT constitue "une étape importante", selon le président de la Confédération. Elle devra être suivie d'effets et de collaborations entre différents acteurs. Pour le chancelier allemand Olaf Scholz, un effort doit être mené pour adapter l'environnement de travail aux défis de la santé.

De son côté, le secrétaire général de l'ONU a rappelé son effort avec le directeur général de l'OIT Guy Ryder pour lancer récemment un mécanisme pour financer 400 millions d'emplois supplémentaires et la protection sociale pour des milliards de personnes. Une relance centrée sur l'être humain va d'emplois décents à des emplois vers en passant par un accès équitable au vaccin contre le coronavirus.