"En dépit des dommages considérables provoqués par les aléas climatiques, nous avons été en mesure de renouer avec les résultats d'avant la pandémie de coronavirus", s'est félicité jeudi le directeur général Fabrizio Petrillo, cité dans un communiqué. L'assureur a crû dans ses activités d'assurance dommages, de prévoyance et d'assurance vie individuelle.

Axa Suisse a ainsi été en mesure de profiter du solide résultat de ses placements et de son activité dans l'assurance dommages, qui ont porté le rentabilité nette. Les primes brutes ont quant à elles progressé de 1,4% à 5,5 milliards de francs.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Dans l'assurance dommages, la société a amélioré de 0,6 point de pourcentage à 91,4% son ratio combiné, qui mesure le rapport entre les primes versées et les coûts. En dessous de 100% l'assureur est rentable et au-dessus de ce seuil, il perd de l'argent.

En 2020, l'activité d'assurance dommages avait été pénalisée par 30'000 déclarations de sinistres liées à la pandémie de Covid-19. Et en 2021, Axa Suisse a dû comptabiliser quelque 190 millions de francs de coûts provoqués par les tempêtes estivales.

Axa Suisse, qui compte environ 2 millions de clients, n'a pas formulé de perspective pour la nouvelle année.