"Cette décision a pour effet d'immobiliser tous les actifs que la banque centrale de Russie détient aux Etats-Unis, ou qui seraient détenus où que ce soit par des personnes américaines", est-il précisé dans un communiqué du département américain du trésor, ce qui va limiter très fortement la capacité de Moscou à défendre sa devise et à soutenir son économie.

Cette sanction d'une sévérité inédite a été annoncée par le département du Trésor avant l'ouverture des marchés américains. "Cette décision a pour effet d'immobiliser tous les actifs que la banque centrale de Russie détient aux Etats-Unis, ou qui seraient détenus où que ce soit par des personnes américaines", est-il précisé dans un communiqué.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Dans les faits, cette décision, en lien avec des sanctions similaires prises par de nombreux alliés des Etats-Unis, va limiter très fortement la capacité de Moscou à utiliser ses abondantes réserves de devises pour acheter du rouble.

Ces opérations de défense de la devise russe, qui s'effondre déjà, "ne seront plus possibles et la 'forteresse Russie' se retrouve sans défense", a commenté un haut responsable de l'administration américaine lors d'une conférence téléphonique.

"Le pouvoir d'achat va s'effondrer"

Il a estimé que ces sanctions coordonnées allaient enclencher un "cercle vicieux" pour l'économie russe, et prédit: "L'inflation va très certainement flamber, le pouvoir d'achat va s'effondrer, les investissements vont s'effondrer".

"Notre objectif est d'assurer que l'économie russe reculera tant que le président Poutine décidera d'avancer dans l'invasion de l'Ukraine", selon le haut responsable.

Les Etats-Unis ont également mis en oeuvre lundi des sanctions contre le Russian Direct Investment Fund, une institution financière publique utilisée par la Russie en particulier pour lever des fonds à l'étranger, et dirigée par un proche du président russe, Kirill Dmitriev.

"Ce fonds et sa direction sont des symboles de la profonde corruption en Russie et de ses trafics d'influence" à l'étranger, a estimé la source citée plus haut.