Les recettes ont crû de 18% à 3,6 milliards, en dépit d'une situation "tendue" sur les chaînes d'approvisionnement. Le résultat opérationnel (Ebit) a atteint un niveau inédit à 223,7 millions, tandis que la marge afférente a progressé de 1,1 point de pourcentage à 6,2%.

Les entrées de commandes ont progressé de 28% à 5,6 milliards, malgré le retard dans l'attribution de certains projets d'envergure.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Le versement d'un dividende de 0,90 franc par titre sera proposé lors de l'assemblée générale, en hausse de dix centimes sur un an.

A l'exception du bénéfice net et du dividende, inférieurs aux attentes, les autres chiffres sont globalement en ligne avec les prévisions du consensus AWP.

Pour 2022, Stadler table sur des ventes comprises entre 3,7 et 4,0 milliards de francs, des entrées de commandes entre 5,0 et 6,0 milliards, tandis que la marge Ebit devrait rester stable. Des investissements à hauteur de 200 millions de francs sont prévus.