Il faut compter jusqu'à trois semaines pour que toute mention du masque disparaisse, écrivent les chemins de fer fédéraux dans un communiqué.

Ce retard concerne surtout les moyens de communication, comme les annonces dans les trains, les inscriptions sur les wagons ou encore les informations à l'écran. Ces annonces ne doivent pas perturber les clients, qui n'auront bien entendu plus besoin de porter un masque dès vendredi déjà, rassurent les CFF.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Ils appellent toutefois à prendre garde aux mesures en vigueur dans les pays voisins lors des trajets hors de la Suisse.