"L'histoire horlogère de La Chaux-de-Fonds est directement liée à l'histoire de l'Ecole d'arts appliqués, qui fête cette année ses 150 ans", a déclaré lundi Denis Clerc, président de la Fondation en faveur de la mise en valeur du site inscrit. Cette école a formé de nombreux talents, dont Charles-Edouard Jeanneret, le futur Le Corbusier.

Le Conseil général a validé en mars le rachat de la Villa Fallet pour 1,15 million de francs. "La Ville en sera officiellement propriétaire mercredi", a expliqué Théo Hugnenin-Elie, conseiller communal. "L'acquisition de cette maison par une collectivité permet d'éviter une perte patrimoniale naturelle quand des habitants y vivent", a-t-il ajouté.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Selon le conseiller communal, le rachat permettra de valoriser le bien et de l'étudier. "La villa va certainement susciter un intérêt aigu des scientifiques et des chercheurs qui voudront notamment comprendre quelle part Le Corbusier a mis dans son élaboration".

Intérêt touristique

Une association est en train de se créer pour travailler à la valorisation et à la conservation du lieu, car la Ville ne souhaite pas l'exploiter elle-même. Pour Théo Huguenin-Elie, l'intérêt "touristique est évident car la Villa Fallet est très proche de la Maison Blanche", autre oeuvre de Le Corbusier. "De plus, elle apporte une connaissance plus complète du parcours du jeune Charles-Edouard Jeanneret.

Louis-Edouard Fallet, graveur et bijoutier, a fait construire entre 1906 et 1907 cette maison. Il confie la conception du lieu, proche de la nature, aux élèves du Cours supérieur d'art et de décoration, dirigé par Charles L'Eplattenier. Le groupe d'élèves, dont Le Corbusier, est dirigé par l’architecte René Chapallaz.

"La maison est une oeuvre d'art totale. On trouve des éléments du style sapin partout et jusqu'aux poignées de porte", a expliqué Sylvie Pipoz, déléguée à la valorisation du patrimoine. A l'extérieur, les éléments extérieurs sont agencés de façon à évoquer la neige, les sapins et le Jura.

La forme triangulaire, qui évoque le sapin, est rappelée de nombreuses fois aussi bien dehors, que comme motif de décoration intérieure. Le bois utilisé est également du sapin. "La construction de la villa est une mise en pratique en format 1/1 des cours dispensés par Charles L'Eplattenier", a ajouté Sylvie Pipoz.

Le Style sapin sera mis en avant lors de la Fête de l'urbanisme horloger, qui célèbre le 13e anniversaire de l'inscription de La Chaux-de-Fonds et du Locle au patrimoine mondial de l'Unesco, se tiendra du 24 au 26 juin. Outre la Villa Fallet, le public pourra notamment découvrir le Salon bleu de l'appartement Spillmann et l'Ancien crématoire dans la Métropole horlogère.

Au Locle, les fresques monumentales de L'Hôtel de Ville, témoin exceptionnel de l'Art nouveau, seront mises à l'honneur pour leurs 100 ans.