Farfetch acquiert 47,5% des parts et dispose d'une option pour reprendre toutes celles conservées par Richemont dans un horizon à cinq ans. La société d'investissement Alabbar reprend 3,2% de YNAP auprès de Richemont. YNAP ne comptera ainsi pas d'actionnaire majoritaire, du moins dans la première phase de la transaction, précise le communiqué.

En contrepartie de la cession, Richemont recevra entre 53 et 58,5 millions d'actions ordinaires de type A de Farfetch, ce qui devrait correspondre à environ 12 à 13% du capital-actions de la société britannique. Cinq ans après la finalisation de la transaction, Richemont devrait également recevoir 250 millions de dollars, versés en actions ordinaires de classe A de Farfetch.

également interessant
 
 
 
 
 
 

A l'aboutissement de la phase initiale de la transaction, YNAP sera libre de dettes, avec un minimum de 290 millions de dollars de liquidités au bilan, et Richemont lui ouvrira lune facilité de crédit jusqu'à une durée de dix ans de 450 millions supplémentaires.

Du côté d'Alabbar, partenaire de longue date de Richemont dans les Etats du Golfe, la participation de 3,2% est prise en échange de ses titres dans la co-entreprise avec YNAP dans la région. YNAP détiendra ainsi la totalité de ses activités dans cette zone.

Important correctif

Sur la base du prix de l'action de Farfetch le 23 août, Richemont estime actuellement le correctif de valeur de 2,7 milliards d'euros sur la valeur de YNAP. "Ce montant dépend de plusieurs variables, principalement du prix du titre de Farfetch et du cours de change euro/dollar à la date de publication, pour cette raison, il pourrait changer avant la publication des résultats annuels consolidés pour 2023", écrit Richemont.

Les résultats de YNAP, ainsi que la perte susmentionnée sur le transfert des actifs à la vente, seront présentés comme opérations non poursuivies pour la période de six mois se terminant le 30 septembre et pour les suivantes, jusqu'à ce que la transaction soit finalisée.

L'opération doit aboutir d'ici la fin de l'année 2023, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence. Après quoi, Farfetch disposera de la possibilité d'augmenter sa participation jusqu'à 100% dans YNAP. D'une part, via une option d'achat pouvant être exercée jusqu'à cinq ans après la finalisation de la première phase et d'autre part par une option de vente permettant à Richemont de requérir de Farfetch le rachat des titres de YNAP, dans une période de trois à cinq ans après la première transaction, sous réserve de l'atteinte de critères de performance, notamment d'un Ebitda positif pour YNAP.

Si les options sont exercées, Richemont pourra nommer un membre au conseil d'administration de Farfetch tandis que si elles ne le sont pas, les actionnaire de YNAP pourront se désengager via une vente à des tiers.

En novembre dernier, Richemont avait annoncé mener des pourparlers avec Farfetch pour établir un partenariat, grâce auquel les marques de la société genevoise pourraient être vendues sur la place de marché de Farfetch. Après la finalisation de la première phase de la transaction, AZ Factory, Baume & Mercier, Buccellati, Cartier, Chloé, Dunhill, IWC Schaffhausen, Jaeger-LeCoultre, Montblanc, Panerai, Piaget, Roger Dubuis, Serapian, Vacheron Constantin et Van Cleef & Arpels y auront ainsi accès.