Ces deux affections rétiniennes sont les principales causes de perte de vision dans le monde, touchant plus de 40 millions de personnes.

L'approbation européenne est basée sur le résultat de quatre études de phase III dans les deux indications, impliquant 3220 patients. Les données récoltées ont montré que les personnes traitées au Vabysmo, à des intervalles allant jusqu'à quatre mois, ont obtenu des gains de vision similaires à ceux de l'aflibercept administré tous les deux mois, précise le laboratoire rhénan dans son communiqué.

également interessant
 
 
 
 
 
 

En plus de l'Union européenne, l'anticorps bispécifique de Roche est également autorisé pour ces deux indications dans neuf autres pays, dont les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni, et des demandes d'homologation auprès d'autres régulateurs sont en cours.

Le géant bâlois indique également continuer d'explorer les domaines dans lesquels le Vabysmo aurait "le potentiel d'apporter des avantages supplémentaires aux patients", notamment l'occlusion veineuse rétinienne (OVR).